LE JOURNALCalendrierRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilFAQ

Partagez | 
 

 Amour gloire et XP

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tuk-Teufti

avatar

Nombre de messages : 535
classe : Sacrieur
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Mar 27 Fév - 0:21

J'adore ! Super une fois de plus !
Merci Youffie cheers

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ravaljournal.1fr1.net
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Mer 28 Fév - 14:48

Waaaaah bounce Jouli! J'aime beaucoup et plus c'est rose, mieux c'est lol! Parfait, merci beaucoup fifie clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Mar 13 Mar - 20:57

L'auteur tien à préciser que toute ressemblance avec des personnes ou des fait réels serait bien entendu indépendant de sa volonté.

*Générique*

Amour, gloire et xp
Des mots qui font rêver
Ou être abusé,
Et donc, se faire lécher...

Amour, gloire et xp
Des marques de respect
No-life immodérés
Vous sentez vous visé?

Amour, gloire et xp...


Episode 3 : Le retour du jet d’ail


Le Soleil était à son zénith. Pas un nuage déchirant l’azur de cette journée radieuse. Les enfants jouaient autour du zaap de la forêt d’Amakna, formant une ronde et dansant joyeusement. Pendant ce temps, les adultes préparaient les festivités et dressaient le banquet. Un feu fut allumé pour faire rôtir quelques malheureux Sangliers. Ces réjouissances avaient lieux en l’honneur de la cérémonie de divorce entre Jipsu et Samuz. Etrangement, les deux femmes avaient voulu en faire un moment festif.

Des groupes de musique de tout Amakna, tel que la fameuse troupe ABRA, s’étaient déplacés pour l’événement et des mélodies entraînantes et entêtantes montaient du campement. Tout était harmonieux et se passait très bien lorsqu’une chose étrange se passa : le zaap se désactiva. Etait-ce encore une folie des Deves (1) ? Ce phénomène étrange laissa planer un lourd silence sur l’assemblée. Tout le monde avait le regard tourné vers la porte magique qui désormais se mettait à tourner sur elle-même. Un mécanisme sembla s’enclencher puis elle reprit sa rotation dans l’autre sens. Ce manége se réalisa sept fois puis le zaap se réactiva. Le vortex, telle une trombe d’eau, dévasta le banquet avant de se résorber. Heureusement, personne ne fut blessé.

Les personnes présentes étaient perplexes. Les Deves devaient bien s’amuser mais ils venaient de saccager leur fête. C’est alors que quatre personnages accoutrés d’une façon des plus étrange passèrent la porte. Ils portaient des casquettes vert sombre et une sorte de tunique sombre et bizarre. Ils transportaient tout un attirail d’outils ou d’armes inconnues. Impossible de définir leur race. Il n’y avait qu’une seule femme aux cheveux blonds. Les trois autres étaient des males au physique très différent. Celui qui semblait être le chef était d’un âge mûre, la chevelure grisonnante et des lunettes noires. Derrière lui marchait un grand guerrier à la peau sombre, tenant une curieuse lance. Enfin le dernier avait des lunettes de vue comme les enutrofettes et semblait excité. Il s’approcha de Samuz, la dévisageant et la jugeant. Au bout de quelques secondes d’examen il dit d’un air pensif :


« Mmh… Fascinant, vu leur accoutrement je dirai que nous sommes en présence d’une société de l’époque du moyen age. » Il remonta légèrement ses binocles avec son doigt.

Le meneur du groupe s’écria : « Daniel ! On n’est pas ici pour étudier les autochtones ! On a un Goa’uld à retrouver » Il sembla remarquer que toutes les personnes présentes le regardaient avec des yeux comme des billes et il s’empressa de rajouter l’air gêné. « Euh c’est rien… Brigade anti-lézard, pas de panique… Bon allez Teal’c, Carter, en avant. »

Le groupe disparu dans le bois. Tout le monde restait bouche bée. Enfin, comme-ci rien ne s’était passé les musiciens se remirent à jouer et les gens dansèrent, burent, chantèrent…

-----------------

« Lâchez moi ! » hurla Clowney qui s’était réfugié au dessus d’une armoire. « Vous êtes en pleine forme, vous pouvez partir d’ici ! »

Imam-Nord s’agrippait à la blouse blanche du pauvre Docteur Frank qui tentait de s’en débarrasser en faisant de grands gestes. Un déchirement sinistre résonna dans la pièce avant que le médecin ne se retrouve fesses à l’air. Imam-Nord constata le morceau de tissu dans ses mains et jeta un regard au beau postérieur. Son cœur s’emballa à la vue de cette merveille d’Amakna. Jamais elle n’avait vu un si beau fessier. Le visage de Frank devint vermeil et il tenta de cacher ses parties intimes avec ses mains.

S’en était trop pour l’enutrofette. Plutôt mourir que de laisser s’échapper cette belle paire de fesses. Elle bondit vers le médecin, griffes et dent sorties tel un animal se jetant sur sa proie.


-----------------

L’ail s’envola très haut dans le ciel et retomba quelques secondes plus tard. Un Xelor rondouillard du nom de Mistor bondit de sur un tonneau et courra vers le point de chute de l’ail, un mètre à la main. Il mesura la distance et cria : « 21 mètres ! »
Marrior sauta de joie, il avait battu le record du jet d’ail. Mais il oubliait qu’il était le premier à s’essayer à cette discipline. Bile-Balot lui lança un regard de mépris en lui sifflant « tu vas voir ‘tite tête ».
Il bouscula Marrior et s’empara d’une gousse d’ail. Il en goba un et en envoya un autre qui disparu bien vite à l’horizon. Et atterrit dans un bosquet de l’autre coté de la clairière.

« Aie ! » s’écria Samuz qui avait réceptionné l’ail avec son front maintenant embelli d’une belle bosse. La iopette enfila sa tunique et dans le même mouvement s’enfuit plus profondément dans la forêt, Krashtête sur ses talons, gloussant.

Mistor avec ses jambes courtes mit quelques minutes à rejoindre l’endroit où se trouvait le couple précédemment. Il regarda son instrument de mesure et annonça à vive voix malgré le fait qu’il était essoufflé par sa course : « 108 mètres »
Bile-Balot eut un sourire satisfait et écrasa du regard Marrior qui pour le coup se fit tout petit, la gorge serrée. Il regarda perplexe les gousses d’ails.

-----------------

Il négocia mal l’angle du couloir et dérapa. Il réussit néanmoins à se rétablir et à reprendre sa course de plus belle. Les mains cachant désormais l’avant de son entrejambe, Docteur-Frank fuyait pour sa survie. Imam-Nord courrait toujours derrière lui, se sentant pousser des ailes. Le médecin sauta par la fenêtre.

-----------------

La musique s’arrêta pour laisser le prêtre commencer. Celui-ci après s’être éclaircit la voix bruyamment entama son discours :

« Mesdames, mes demoiselles et messieurs ; nous sommes réunis en ce jour, pour célébrer la séparation de Jipsu et Samuz. Je demande aux épouses de s’approcher s’il vous plait. » Les deux femmes s’exécutèrent, se lançant des regards de défit.
« Jipsu ici présente, acceptez vous de vous séparer de Samuz votre épouse ? »
L’intéressée répondit de but en blanc :
« Oh bin oui alors ! Cette « Samuz Gros Seins » est la traînée d’Amakna. Tout le monde lui est passé dessus. Je n’en peux plus. »
Le prête fut interloqué mais ne laissa presque rien paraître. Il reprit :
« Bien… Et vous Samuz ? Acceptez vous de divorcer ? »
« De toutes façon je n’ai pas trop le choix. Puis entre nous elle cuisine vraiment mal et c’est plus ça au lit. J’en ai assez des boites de Miaoumiam au petit déjeuner… »
Le prêtre pouffa.
« Très bien. Par les pouvoirs qui me sont conférés, je vous déclare désunies des liens du mariage. Vous pouvez jeter vos alliances… »
Jipsu et Samuz retirèrent leurs bagues, symbole de leur union et les jetèrent au sol. Aussitôt un jeune éca nommé Kevin s’empara des deux bijoux et s’enfuit avec son larcin, l’air satisfait. Le prêtre conclus :
« Très bien, les divorcées peuvent se frapper. »

Jipsu ne se fit pas prier et griffa la iopette au visage. Celle-ci répliqua prestement en dégainant son épée. Elle tenta de porter un coup à son ex-femme mais celle si était d’une agilité remarquable et s’effaça de devant la lame. L’ecaflipette revint à l’assaut et tenta une félintion sur Samuz. Mais elle manqua son coup et frappa Eva-giles qui se trouvait au premier rang, endormie. Cette dernière fut donc réveillée par le coup. Ne sachant pas d’où il venait, elle accusa Youshie et se lança dessus. Korgen intervint mais se fit bien vite assommé par les deux iopettes. La situation dégénéra et tourna à la bagarre générale au milieu de l’église. Le prêtre s’éclipsa prestement par une porte dérobée.

Alors que Marrior étranglait Mistor, que Samuz se battait avec un tabouret en guise d’arme et que l’échauffourée était à son comble, la moitié des participants inertes au sol. Un Feca à moitié nu pénétra dans l’église comme s’il avait la mort aux trousses. Les iopettes s’arrêtèrent de combattre, admirant Docteur-Frank qui hurlait comme un beau diable. Imam-Nord était toujours à sa poursuite mais à peine fut elle entrée dans l’édifice qu’elle se prit un siège en pleine face. La bagarre repris alors que le médecin avait trouvé refuge au sommet d’une grande statue, traumatisé.


=================================
(1) Deves (ou Daves) prend ici le sens d’entités supérieurs. Certains Amaknéens pensent que ces esprits ont des pouvoirs surpuissants et peuvent agir à leur guise sur le monde comme effacer une personne d’un simple claquement de doigt ou encore déplacer des montagnes sans le moindre effort. Mais ce ne sont que des légendes farfelues faites pour effrayer les enfants. Qui croirait à de telles sottises ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odhana
Correctrice officielle des articles
avatar

Nombre de messages : 136
Guilde : Les Flibustiers de Madrestam
classe : celle qui adore porter le mini top
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Mer 14 Mar - 21:52

Roooo, le docteur Frank qui arive là tout nu avec ces femelles enragées ! Et tu coupes là l'épisode ! C'est comme ca qu'on rend les gens dépendants... c'est pas cool ou plutot si !! geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youffie

avatar

Nombre de messages : 321
Guilde : Moyocoya
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Mer 14 Mar - 22:40

Franchement, le passage avec Stargate, j'étais écroulée...
Faut au moins avoir vu un épisode pour comprendre l'allusion, mais tant pis pour ceux qui regardent pas! Franchement, c'est exactement ça ^^

Au début je pensais que ça serait des petites histoires complètement décousues, sans queue ni tête, et je m'aperçois que pas tant que ça : le fil conducteur de Imam Nord est bien là, c'est génial! Complètement jeté, j'adore!!
Et je suis super contente de voir que ton imagination ne tarit pas. Je crois même que plus ça va, plus c'est chouette! Bravo, t'arrête jamais! :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyocoya-dofus.fr-bb.com/index.forum
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Jeu 15 Mar - 23:58

Eheh merci Wink J'espére que je trouverai toujours des idées.
Finalement oui j'ai décidé de suivre un peu une histoire. Les persos principaux seront Samuz (ayant eu des histoires pas possibles en amour dofusien je suis une bonne source d'inspiration Laughing ) Et Imam-Nord notre enutrofette perverse. Je verrai si j'exploite mieux d'autres persos plus tard ^^

En tout cas les épisodes 2 et 3 parraitrons dans le prochain numéro; et je vais commencer à écrire le quatrième. (j'aurai ptét une cadence de 2 épisodes par num si je trouve l'inspi).

Encore merci pour vos compliments, j'essayerai de ne pas vous décevoir aux suivants.

Amouuur gloire et xp... tadam..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Ven 6 Avr - 16:04

Citation :
L'auteur tient à préciser que toute ressemblance avec des personnes réelles serait bien entendu indépendante de sa volonté.

*Générique*

Amour, gloire et xp
Des mots qui font rêver
Ou être abusé,
Et donc, se faire lécher...

Amour, gloire et xp
Des marques de respect
No-life immodérés
Vous sentez vous visé?

Amour, gloire et xp...


Episode 4: Iop city


A iop city, dans la vieille ville ce sont les femmes qui font la loi, belles et sans pitié… Je suis en leur territoire, me déplaçant furtivement sur les toits. L’ambiance est étrange, aucune couleur, que du noir et blanc. Je regarde la rue en bas et voit ma proie. Une lame vint se poser sur ma nuque et une voix bien connue parvint à mes oreilles :

« Tu t’arrêtes là Marrior, on sait que tu suis Meddie qui vient d’entrer dans notre quartier. T’inquiète pas, les filles gèrent la situation. »

Je me retourne pour voir Youshie, ma valkyrie toujours aussi sublime dans sa tenue en cuir. Inutile de palabrer… les dames ont leurs méthodes.

« Et ta meneuse elle va bien ? Celle qui saute tout le monde ? » Lança t’elle.

« Je t’en prie, pas maintenant Youshie... » Répondis-je anxieux.

Elle esquissa un sourire :

« Ouuuh, on est tendu à ce que je vois. C’est ton problème Marrior, tu te fais trop de bile. Sans compter tes goûts de chiottes pour certaines iopettes… »

Me faisait-elle une crise de jalousie ? Je mis fin à cette discussion. Elle reprit.

« Le guignol qui est là bas, il se taperai pas ta p’tite meneuse ? »

Une boucherie se prépare en dessous de nous, et pourtant je n’arrive pas à me détourner d’elle. Elle me montre d’un coup de tête une petite Xelorette perchée sur la corniche d’un toit. Mortelle petite XelordeVomir. Le piège se referme, Meddie est fichu. Il mérite ce qui lui arrive mais pourquoi ai-je la sensation qu’il y a un malaise quelque part ? Ellena m’a dit quelque chose que je n’arrive pas à me rappeler…

Je me prends une baffe. Une deuxième. Une troisième même il me semble, mais je ne sens plus mes joues.
---
« Réveille toi Marrior ! Tu fais désordre à choir comme ça au milieu de l’église. »

Dur retour à la realité pour Marrior qui ouvrit les yeux et aperçu le visage d’une iopette avec sa vision brouillée. Il bredouilla :

« M…Ma Youshie chérie ? »

Samuz fit la moue.

« T’aimerai hein ? Désolé de te décevoir mon coco mais ce n’est que Samuz »

Elle aida le iop, qui venait seulement de comprendre qu'il sortait d'un rêve, à se tenir debout. La bagarre s’était finie trop vite au goût de la iopette. Mais comme toutes les femmes présentes, elle n’avait pas résisté à la tentation de poursuivre Frank. Mais celui-ci avait réussit à s’échapper, profitant de la mêlée pour disparaître par la porte dérobée qu’avait utilisé le prêtre quelques temps auparavant.

L’église était ravagée. Plus aucun siège n’était intact et peu de vitraux avaient survécu. La statue sur laquelle s’était réfugié le médecin avait été abattue par les femmes en furie. Samuz, organisatrice de cet événement devrait sûrement vider encore une fois sa bourse pour des dédommagements.

A l’extérieur, Imam-Nord pleurait à grosse larme, cherchant partout la paire de fesses qui s’était évadée. Elle sécha ses joues et jura devant le dieu Enutrof qu’elle retrouverait cette merveille. Elle rentra chez elle et prépara un baluchon. Tournant le dos à sa maison, elle se mit en route pour sa nouvelle quête : retrouver le postérieur (et le reste si possible) de Docteur-Frank.


-----------------

« J’fais des bêtises, derrière l’église, j’suis la bonne… Oh ! Youshie ! »

Samuz repartait gaiement du lieu de la bagarre à la recherche d’une nouvelle proie à draguer. Le hasard voulu qu’elle rencontre Youshie, adossée à un arbre, attendant apparemment quelqu’un.

« Que fais tu là jeune donzelle ? » questionna Samuz amusée.

« J’attend Korgen… Toujours en retard le bougre ! » Pesta l’intéressée.

Prétextant qu’il fallait passer le temps, Samuz pris son amie par la taille, se serrant contre elle.

« Lâche moi ! » Hurla-t-elle.

« Ca va ma belle ! T’excites pas ! » Fit Samuz en s’écartant.

« Il en faut plus que ça pour m’exciter ! » rétorqua Youshie.

Mais il en fallait plus pour décourager Samuz qui repartit à l’assaut.

« Allez ma chérie, laisse toi faire… »

Elle approcha ses lèvres de celle de Youshie, la regardant droit dans les yeux. Celle-ci la repoussa violemment et répliqua :

« Autant embrasser un Sadi ! »

« Oh mais je peux arranger ça ! » dit Samuz d’un ton agacé, laissant l’autre iopette à son arbre et partant rôder ailleurs.

-----------------
Marrior marchait tranquillement au bord de l’eau, pensif. Il n’avait jamais eu de chance avec les femmes. Toutes sans exception avaient repoussés ses avances ou avaient fuis avec un autre homme. Désemparé, il shootait dans des cailloux qui terminaient leur course dans la rivière. Il arriva même à penser à se détourner des femmes pour s’intéresser aux hommes. Il se détourna vite de cette pensée, avançant sans réelle destination.

C’est au détour du chemin qu’un magnifique spectacle s’offrit à ses yeux. Une fecatte se baignait, nue, dans la rivière, dévoilant les parties intimes de son corps. Marrior se sentit pousser des ailes. «Oh qu'elle est belle! Quelle est belle! Quelle est bellene cessait-il de répéter. Il se cacha derrière un buisson et observa. La femme se prélassait dans l’eau avec des gestes amples et gracieux. Le iop tremblait, essayant de retenir les pulsions qui étaient en lui. Mais elles furent plus forte que sa volonté et bientôt il sauta nu dans la rivière en criant : « J’arrive ! ». Il se heurta a une une énorme masse sur laquelle était inscrit "1000 tonnes", sortie de nulle part par la fécatte, avant de tomber dans l’eau.

Pendant que son visage glissait sur la face du marteau il marmonna :
« Le monde est vraiment injuste ».
La fecatte était pivoine, pas à cause de la honte mais plutôt à cause de la colère. Elle sortit de l’eau et s’enroula dans une serviette qu’elle avait prise de son sac. C’est à ce moment que deux gardes Brakmariens surgirent (d’où sortaient-ils ? encore un mystère).
« Alors ma belle, on se promène nue ? Vient par là que l’on s’amuse un peu ! » railla le premier.
« Ouai ! On va bien se marrer ! » Ajouta l’autre d’un air bête.
La femme se débattit mais les bras musclés des gardes l’empêchèrent de faire le moindre mouvement. Alors que le deuxième homme approchait ses doigts pour arracher la serviette, une pierre vola et s’écrasa sur son crâne. ( musique d’ambiance )

Le garde jura et se pris une deuxième pierre qui lui écrasa le nez puis une troisième qui se logea dans sa bouche. Il regarda éberlué Marrior sortir de l’eau en bondissant puis se tint le nez ensanglanté.
« Vous utilisez des arguments un peu trop directes avec les femmes, c'est vrai que vous êtes trop laids pour pouvoir les séduire remarquez Badina le guerrier.
L’autre homme lâcha sa proie et rugis
« Tu vas voir toi ! ». Il se propulsa vers le iop qui lui mit un crochet du droit dans la mâchoire. Voyant son collègue au sol, l’autre milicien sortit un couteau et s’élança vers Marrior qui évita trois coups destinés à lui trancher sa poitrine. Puis le iop attrapa le poignet de son agresseur et le désarma. Profitant de son élan il le projeta dans la rivière. Le deuxième garde tenta encore un assaut mais le pied de Marrior se logea dans son ventre. Le souffle coupé, il s’écroula.

Le guerrier se recoiffa, remettant une mèche tombant sur son front sur le coté pour éviter de loucher. Les deux miliciens déguerpirent sans demander leurs restes. Marrior s’approcha de la fecatte meurtrie et l’aida à se tenir debout.


« Ca va ? » demanda t’il d’une voix suave.

« Oui… merci… monsieur ? » demanda timidement la jeune femme.

« Marrior » répondit l'interessé avec un sourrire niais.

La fecatte fut pris d’un fou rire. Marrior ne compris pas et demanda ce que son nom avait de drôle. En guise d’explication, il eut :

« L’eau est vraiment très froide ! »

Marrior se souvint qu’il n’était pas habillé et baissa ses yeux vers son entrejambe. Son visage devint pourpre et il bondit derrière son buisson pour retrouver ses habits. Pendant que le guerrier s’habillait, la jeune femme se présenta.

« Pour ma part, je suis Toufette. Mais vous pouvez m’appeler Touf. Encore merci Ryo pour m’avoir aider, sans vous… »

« Euh non moi c’est Marrior, pas Ryo. Vous êtes libre ce soir ? »

L’audace du iop surpris quelque peu Toufette, mais elle accepta d’aller boire un verre en sa compagnie à la taverne du village d’Amakna.


Dernière édition par le Mer 11 Avr - 15:04, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youffie

avatar

Nombre de messages : 321
Guilde : Moyocoya
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Ven 6 Avr - 16:12

*éclate de rire*

:') heu oui, j'ai reconnu...

(XelordeVomir... j'ai failli mourir! ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyocoya-dofus.fr-bb.com/index.forum
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Ven 6 Avr - 18:31

u_u merci Youffie, voilà deuxiéme partie ecrite, plus qu'une troisiéme pour terminer l'episode ^^

*part en courrant avant que Youffie arrive*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Mar 10 Avr - 0:09

up.

Episode terminé je commencerai à ecrire le deuxiéme bientot (quelques idées déjà) ^^

J'espére que ça vous plait Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odhana
Correctrice officielle des articles
avatar

Nombre de messages : 136
Guilde : Les Flibustiers de Madrestam
classe : celle qui adore porter le mini top
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Mar 10 Avr - 23:31

Vi c'est rigolo même pour ceux qui ignorent certains éléments sur le personnages plus ou moins évoqués..; même si oui je sais toute ressemblance fortuite toussa toussa...

Et c'est pas le lieu, mais j'adore ta nouvelle signature I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuk-Teufti

avatar

Nombre de messages : 535
classe : Sacrieur
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Sam 14 Avr - 11:10

Sympa ! =)
Tes épisodes sont vraiment rigolos, continus comme ça ! cheers

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ravaljournal.1fr1.net
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Mer 25 Avr - 15:18

L'auteur tient à préciser que toute ressemblance avec des personnes réelles serait bien entendu indépendante de sa volonté.

*Générique*

Amour, gloire et xp
Des mots qui font rêver
Ou être abusé,
Et donc, se faire lécher...

Amour, gloire et xp
Des marques de respect
No-life immodérés
Vous sentez vous visé?
Amour, gloire et xp...



Epîsode 5: Le Bon, la brute et le puant.


Le iop traversa la fenêtre et chuta dans l’abreuvoir des dragodindes. Malheureusement pour lui, il ne savait pas nager et manqua de se noyer dans dix centimètres d’eau. Remis de ses émotions et heureux d’avoir évité une mort atroce, il repartit gaiement dans la taverne en hurlant, poing en l’air.
Toofette était debout sur le comptoir, une chope à la main et chantant une chanson paillarde qui choqua même Marrior. Celui-ci était assis dans un coin, dépité par l’attitude de la fecatte. Pour une fois il n’avait pas envie de se battre avec tous les hommes présents dans la salle. Quelques uns d’entre eux essayaient de toucher Toofette, mais celle-ci les repoussait à grands coups de pieds, en riant…

Marrior aurait dû se rendre compte que vider dix chopes de bières en moins de deux minutes était un peu beaucoup. Et il se maudissait du résultat. Toofette avait commencer à aguicher les iops et feca présents puis à les insulter. Bien vite, la situation dégénéra et tourna à la bagarre. Ce n’était que la deuxième de la journée pour Marrior…

L’ambiance s’apaisa lorsque Samuz pénétra dans la taverne, accompagné d’un iop à la stature impressionnante. Son corps massif et musclé passait à peine dans l’encadrement de la porte. Etant à contre-jour, on ne distinguait que sa silhouette. Samuz était toute petite devant lui. Le iop avait les épaules trois fois plus larges que la iopette et au moins deux têtes de plus.

Sa présence imposante calma les plus valeureux des bagarreurs. Bile Ballot, après avoir constaté le désordre se décida à faire un pas en avant, dévoilant son visage. Marrior le reconnu et fronça ses sourcils, il n’avait pas apprécié d’avoir été ridiculisé au jet d’ail.

Curieusement, la salle commença à se vider de ses occupants. Le nouveau couple qui venait d’arriver s’installa à une table et Samuz siffla le tavernier qui s’empressa de prendre commande. Assis sur un si petit tabouret, Bile Ballot avait un air idiot, d’autant plus qu’il ressemblait à un enfant gêné. Rouge pivoine, il tournait son index sur la table en parlant à la iopette sans oser la regarder.


« Si Mawie sait ça… » Commença t’il.
« Tutututut ! On est là pour boire un verre entre ami en tout bien tout honneur voyons ! » Répondit Samuz sur un ton innocent.

Pendant ce temps, Marrior retenait Toofette par la tunique, la Fecatte essayant d’atteindre Bile Ballot en bavant, le regard hypnotisé et répétant sans cesse : « l’est beaaaau, je veuuuux… »

Samuz fit semblant de boire et quand son interlocuteur ne faisait pas attention, vidait ses chopes dans le pot d’une plante située à coté d’elle. Puis, quand les deux bocks étaient vides, elle en redemandait d’autres au tavernier. Bile Ballot ne voulait pas refuser, surtout qu’il voulait prouver qu’il pouvait aussi bien tenir l’alcool que la iopette.

Au bout d’un quart d’heure de picole, le iop était hilare et plus libéré. Samuz passa à l’attaque et bientôt ils montèrent à l’étage, louant une chambre pour la nuit.

Pour une fois, Marrior compris la ruse de la iopette. C’était la première fois qu’il réussissait à saisir une chose aussi difficile. Heureux de sa superbe intelligence, il se mit à sourire et décida qu’il allait employer la même méthode. Il demanda au tavernier de le resservir ainsi que sa compagne de soirée.


---------------------

« Revient par là ! » hurlait Imam Nord en courrant après un fessier géant. Le sol était cotonneux et rouge, le ciel rose et brillant. L’enu accéléra la cadence et commença à rattraper son trophée. Elle bondit pour l’atteindre mais lorsqu’elle le toucha, il s’évanouit pour réapparaître derrière elle. La course poursuite reprit de plus belle pendant quelques minutes avant que la paire de fesse ne s’arrête. Surprise, Imam fit de même. Le postérieur se mit à grandir encore et encore jusqu’au point ou l’en une pouvait plus voir le sommet.
C’est alors que deux yeux apparurent sur les fesses. Imam Nord fit un pas en arrière. Une voix ténébreuse, lugubre et profonde résonna dans sa tête, disant :
« Je te vois ».

Imam Nord se réveilla en sursaut. Elle s’était endormie au pied d’un arbre à la tombée de la nuit. Les premiers rayons de soleil commençaient à illuminer la vaste plaine d’Amakna. L’enutrofette contempla le village en contrebat de la montagne et soupira. « Il ne fallait pas se retourner » s’était elle dit. Après avoir avalé un pain au blé complet, elle s’engagea sur le chemin escarpé des les montagnes des craqueleurs.

Une sensation bizarre la prit, comme si elle était suivie. Une odeur pestilentielle de poisson avarié mêlée à des relents de marée semblait la poursuivre. Anxieuse, elle poursuivit tout de même son chemin.

Mais son grand age et sa petite taille l’obligèrent à faire une pause. L’astre du jour était à son zénith maintenant et il était temps de manger un morceau. Sortant un saucisson et une gourde remplie d’eau, elle dévora, avide de reprendre des forces. Puis elle s’assoupit pour bien digérer.

Au dessus d’elle, une étrange créature s’approchait, descendant adroitement et lentement la paroi rocheuse.


---------------------

« Ouuuh ! J’ai la tête qui touuurne ! *Hic* Hihi… »

Marrior soutenait la fecatte ivre morte et montait les escaliers. Il était encore sobre et comptait bien profiter au maximum de cette nuit qui s’annonçait belle. Il entra dans la chambre adjacente à celle de Samuz et Bile Ballot et déposa sa douce sur la couche. Il referma la porte, riant dans sa barbe. Il était génial, il avait enfin une femme pour lui grâce à son ingéniosité. Il se retourna pour voir Toofette, endormie et ronflant bruyamment.
Ca, il ne l’avait pas prévu. Il s’approcha d’elle et se coucha à ses cotés. Lorsqu’il déposa ses mains sur les vêtements de la jeune femme, celle-ci dans son sommeil se débattit, colla une baffe qui laissa la joue du iop écarlate et repoussa son prétendant avec ses pieds.
Marrior tomba du lit, surpris. Ca n’allait pas être simple.

Le guerrier repartit à l’assaut mais lorsque ses doigts se posèrent sur le corps de sa dulcinée, il se pris une violente décharge qui électrifia ses cheveux et l’envoya balader de l’autre coté de la chambre. Marrior se demanda si c’était le coup de foudre lorsqu’il reprit ses esprits mais se rendit compte que Toofette luisait d’une aura bleue. Elle avait invoqué un bouclier protecteur qui empêcherait Marrior de profiter de la situation.

Finalement le iop se mit assit aux cotés de la jeune femme, croisant les bras, mécontent de la situation. Si proche d’elle et ne pouvoir la toucher, quel monde injuste.
Les râles de plaisir de la chambre voisine parvinrent à ses oreilles, rendant la condition encore plus insupportable. Il prit l’oreiller et enfouit sa tête dessous.


---------------------

Les doigts de la créature s’approchèrent lentement de la poitrine d’Imam Nord. Celle-ci ouvrit un œil et cria en voyant le monstre qui semblait s’intéresser à elle. Sans se relever, elle dégaina sa pelle et flanqua un grand coup dans le visage de la créature, l’envoyant balader de l’autre coté du ravin.
Profitant que son agresseur était assommé, Imam Nord l’examina de plus près. Il n’était pas plus grand qu’elle. Sa peau était d’un vert pale et son corps chétif. Sa tête semblait trop grosse par rapport au reste de son anatomie. Il avait de grands yeux globuleux et de sa bouche infecte sortait l’odeur qui poursuivait l’enu depuis le début de la journée. L’enu n’aurai sût dire de qu’elle race il était. Etait-ce un de ses congénères défraîchi vivant en ermite dans ces montagnes ? Non il n’avait pas de barbe… Alors ce devait être un xelor ayant égaré ses bandelettes, ce qui expliquerait son apparence cadavérique.


Imam Nord fouilla dans son sac et sortit un fil résistant qu’elle noua autour du cou du monstre. Celui-ci reprit connaissance et tenta de sauter sur l’enutrofette qui tira aussitôt d’un coup sec sur la corde.

« Au pied ! Dis moi qui es tu et que me veux tu ? » Questionna-t-elle.

La créature reprit sa respiration avant de répondre : « Je suis Mullog. Ces monts sont la demeure de Mullog. Il ne vous veut pas de mal mais cela fait si longtemps que Mullog n’a pas connu de femme… »

Imam fit une grimace de dégoût.

« Je ne suis pas là pour toi. Je recherche une paire de fesses, tu ne les aurais pas vu ?»

Le regard de Mullog s’éclaira et un rictus ressemblant plus où moins à un sourire changea sa face.

« Oui. Mullog a vu les fesses. Mullog peut vous conduire jusqu'à elles. » Répondit le monstre avec un brin d’excitation dans la voix. Imam remercia son Dieu de l’avoir mit sur son chemin. Mullog ajouta comme s’il se parlait à lui-même, d’un air prophétique.

« Oui Mullog peut… Il peut mener… Oui… Une paire de fesses pour les attirées toutes et dans la folie les liées. » Puis tout haut : « Mullog va vous y mener ! »

Sans attendre plus longtemps, Imam se remit en marche, tirant sur le fil pour faire avancer Mullog. « Alors en route le puant ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Dim 29 Avr - 12:45

épisode terminé Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odhana
Correctrice officielle des articles
avatar

Nombre de messages : 136
Guilde : Les Flibustiers de Madrestam
classe : celle qui adore porter le mini top
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Dim 29 Avr - 21:45

T'as bien bossé Samuz, euh Samus. A croire que tu as des sources d'inspirations inépuisables Laughing

(HRP je ne saisis pas bien la dernière phrase en vert : est ce que les verbes devraient être à l'infinitif. Je n'ai pas osé y toucher )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Lun 30 Avr - 20:15

Euh non c'est juste sauf liées qu'il faut changer en lier. Sinon tu peux changer la phrase: "Mullog va vous y mener !" en "Mullog va vous mener à elles"

J'ai juste essayé d'imiter le Style Gollum, désolé si je l'ai fait maladroitement mais en relisant je comprend et il n'y a pas de fautes Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Mar 19 Juin - 19:27

*pousse la porte de son "bureau"*

*regarde la poussière déposée sur le sol et va finalement ouvrir les rideaux*


Hm, Primo n'a même pas fait le ménage ici pendant mon absence. Cette chambre.... euh ce bureau est bien mort il va falloir l'egayer un epu.

*se transforme en fée du logis* (fantasme de beaucoup de personnes réalisé à l'instant, profitez en c'est très rare de me voir avec un tablier-d'hab on me voit sans rien-)

-Quelques heures plus tard, tout brille-


*Se jette sur son lit avec une feuille et un crayon qu'elle machonne machinalement*

Allez, me voilà deretour et au boulot!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Mar 19 Juin - 22:18

Bon, je ne suis jamais satisfait de ce que j'écris mais voilà ce que je viens de faire comme première partie. Je trouve qu'en ce momnt j'axe un peu trp sur le seigneur des anneaux :p Mais je trouve que j'écris mal en ce moment T_T pire que d'hab =s Enfin je trouve que mes textes sont plus vraiment marrant. Bon je met ce que j'ai écris:



Citation :
L'auteur tien à préciser que toute ressemblance avec des personnes réelles serait bien entendu indépendant de sa volonté.

*Générique*

Amour, gloire et xp
Des mots qui font rêver
Ou être abusé,
Et donc, se faire lécher...

Amour, gloire et xp
Des marques de respect
No-life immodérés
Vous sentez vous visé?

Amour, gloire et xp...


Episode 6: La communauté de l’agro.


Ils étaient 6… Un iop, un cra, un sadi, un xelor, un eni et un feca, partis de Bonta dans une quête pour une peine perdue. Ils portaient tous le même nom, ou un nom dérivé de leur meneur Neitsabes. Neitsabes le gris ou Mite-Rambir comme on le surnommait, féca d’une grande puissance, enfin presque. Ils avaient pour mission de purifier la terre du vicieux, c'est-à-dire de toutes les hordes de Brakmar cachées derrières les plaines noires de Sidimote.
Pour leur mission on leur offrit six gelanos détenant de grands pouvoirs. Mais ces pouvoirs les pervertirent car leurs cœurs étaient faibles et corruptibles. Croyant défendre leurs idéaux qui étaient l’amour, la dévotion et la loyauté (petits rires au fond de la salle), ils répandaient par leurs actes stupides la colère, la haine et la traîtrise. Et au fur et à mesure que le temps passait, certains idéaux qui ne devaient pas être oubliés, le furent…


Le groupe fuyait à toute allure dans les rues de Brakmar. Ils avaient été repéré lorsque Neitsabes (l’eni) avait fait tombé un squelette, pourrissant sur un toit, au beau milieux d’une patrouille de miliciens. Bien vite les tambours résonnèrent dans la cité, système d’alerte brakmarien. Les soldats survenaient de partout, sortant des tavernes, aussi bien par les portes que par les fenêtres, ou encore des bouches d’égouts. Neitsabes courrait pour sa survie, Neitsabes sur les talons, lui-même suivit par Neitsabes. Bes fermait la marche. (Note : Vous vous dites sûrement que l’auteur ne s’est pas foulée avec le nom des personnages, qu’elle est fainéante et que de plus cela risque de porter à confusion et rendre plus difficile la compréhension du texte. Et bien vous avez totalement raison et l’auteur assume totalement son manque d’imagination ! Bon où en étions nous ?) Le groupe n’avait nul besoin de parler pour se comprendre et agir, comme s’il était mû par un seul et même esprit. Il courrait à perdre haleine, passant de ruelles en ruelles, faisant demi-tour lorsque le passage était bloqué par un groupe d’ennemis. La communauté déboula sur un boulevard, repoussé par une masse de miliciens hargneux et affreux, tous plus laids les uns que les autres. Mais l’étau se resserrait sur le groupe qui se fit complètement encerclé lorsque il atteignit la place marchande. Neitsabes le gris et ses amis se mirent en cercle, bien décidé à vendre cher leur peau, faisant preuve de courage devant cette horde ignoble qui leur faisait face. Tous riaient bêtement de rires plus bestiaux qu’humains.

Mais alors qu’ils allaient en découdre, le tumulte s’estompa et une atmosphère lourde empreinte de crainte s’installa. Les miliciens semblèrent affolés alors que des pas résonnaient dans la rue au loin. Le son, amplifié grâce à une magie noire, pouvait dominé les autres et atteindre les oreilles du groupe. Les Soldats de Brakmar commencèrent à reculer lentement puis finalement fuirent dans la pénombre de la cité.

« Que se passe t’il Neitsabes ? » questionna Neitsabes

Neistabes le blanc ferma les yeux un instant et se concentra en s’appuyant sur son bâton. Lorsqu’il les rouvrit, il prononça son nom lentement :


« Smotteur…. C’est un ennemi bien plus puissant que vous… Courrez ! »

Le groupe repartit de plus belle, se dirigeant le plus vite possible vers la porte principal et le pont construit par le célèbre architecte Kazaad Dum. Conçu pour ralentir les ennemis, il signifiait pour eux la libération. Mais Smotteur accéléra le pas et il fut sur eux. Neitsabes 2, 3, 4, 5 (je les numérote ce sera plus simple) et Bes réussirent à passer. Mais Mite-Rambir s’arrêté au milieu du pont et fit front au brakmarien.
Smotteur était un ecaflip d’une taille surnaturelle. Jamais on avait vu un eca aussi petit à l’age adulte. Son poids était cependant le double de celui d’un adulte, ce qui lui donnait une forme rondouillarde. Il était plus facile à rouler qu’à porter. Ornée de grandes ailes rouges dépassant de plus de dix fois sa taille, il était cependant le démon le plus cruel et le plus respecté de la cité. On dit que personne ne pourrait le vaincre. Armé d’un fouet et d’une épée de flamme, il aimait se faire appelé le boufrog. D’ailleurs étant un alchimiste réputé, il avait réussit parait-il à modifier des chefs de guerre bouftou en leur insufflant la puissance du magma de sidimote, créant ainsi les puissants Boufrogs. Mais ce ne sont que des histoires à faire peur les petits iops pas sages…

Smotteur s’élança vers Neitsabes qui, de son bâton, l’éblouis d’un puissant rayon lumineux en hurlant.


« Retournez dans l’ombre créature de Brakmar ! Je suis Neitsabes, défenseur de la lumière divine. Vous ne pouvez rien contre moi ! »

Le Boufrog s’avança lourdement sur le pont. Le feca frappa du bâton au sol tout en criant « Vous… ne passerez… pas ! »

Lorsque le bâton entra en contact avec le pont, la structure commença à se fissurer. Smotteur n’en tint pas compte et s’avança lourdement. Mais le pont se déroba sous ses pieds et il fut précipité dans le vide. Neitsabes se retourna, satisfait d’avoir vaincu un tel adversaire. Mais celui-ci n’avait pas dit son dernier et d’un habile coup de fouet, enserra de sa lanière de cuir la jambe du feca et l’attira également dans la coulée de lave. Néanmoins Mite-Rambir s’accrocha au pont mais ses forces l’abandonnèrent. Il eu juste le temps de prononcer « fuyez, pauvres fous » avant de lâcher prise et de rejoindre son adversaire dans le magma…

On dit qu’après cette aventure, tous les compagnons de Neitsabes le gris se donnèrent la mort et donc, que plus jamais ils ne fouleraient les terres d’Amakna. Enfin le monde était apparemment débarrassé de ces soit disant défenseurs de la lumière, purificateurs du monde. Brakmar tout comme Bonta était en fête suite à cette tragique disparition. Mais il n’y a aucune certitude sur ce qu’ils sont devenus. Peut être ressurgiront-ils un jour…

---------------


Pendant ce temps, sur la plage des calendes d’Astrub…

« Je sais que tu m’aimes chérie ! » lança Samuz

Youshie serra les poings, commençant à perdre patience, et rétorqua :

« Je ne sais pas qui t’a raconté ça ma cocotte mais faut pas croire tout ce qu’on te raconte… »

Samuz fit semblant de réfléchir, ne sachant pas réfléchir réellement avant de dire :
« C’est mon amie Paris Clinton qui me l’a dit, c’est une sainte qui ne me mentirai jamais, et je la crois. Puis de toutes manières, je le vois à ton regard que tu es folle amoureuse de moi. »

« C’est plutôt ton reflet que tu vois non ? Mais aller, ne te fait pas d’illusions, on ne sera jamais amantes… » Prononça Youshie désemparée.

« Vu qu’on ne vivra jamais tous les deux… J’aimerai quand même te dire, tout ce que j’ai pu te dire, je l’ai puiser au reflet de tes yeux… »

« Samuz… Ce n’est qu’un reflet, rien d’autre ! Ca ne veut rien dire. Mais au moins tu as compris que je ne voulais pas de toi » répondit Youshie à l’autre iopette.

Samuz courrait encore après Youshie, inexorablement attirée par elle. D’une mauvaise foi sans équivalent, elle cherchait n’importe quel moyen de reprendre les paroles de Youshie pour lui démontrer qu’elle n’osait pas avouer ses sentiments. Un jeu qui continuera sûrement encore pendant des lustres. Alors que les deux iopettes parlaient une sorte de tourbillon se forma plus loin dans le ciel. Puis un bruit étourdissant résonna, ce qui attira l’attention du couple.

Un chariot étrange en sortit, avançant sans attelage et laissant une traînée de flamme derrière lui. Quelle était encore cette absurdité ?
Le chariot se posa en roulant dans l’herbe et s’arrêta, quelques mètres à coté de Youshie. Il était fumant et dégageait une étrange odeur. Complètement en métal, il avait un aspect étrange et plutôt repoussant.

Deux portes s’ouvrirent, laissant sortir un jeune homme avec une casquette, toussotant à cause de la fumée. Par l’autre ouverture, un vieillard à la coiffure blanche déjantée s’extirpa et sembla examiner l’environnement autour de lui puis le chariot avant de s’exclamer :


« Nom de Zeus ! La DeLoreane a fait un saut spatiotemporel de plusieurs decasiècles. Le calculateur temporel doit être déréglé. Passe moi la caisse à outils Marty. »

L’adolescent fit « Ok doc ! » en guise de réponse. Les deux iopettes se regardèrent perplexes. Elles haussèrent les épaules en même temps.

Doc ouvrit le capot de la DeLoreane et commença à déblatérer des paroles incompréhensibles :


« C’est tout de même étrange que nous soyons tombé à cette époque qui doit être révolue depuis sûrement des millénaires. Cela pourrait signifier que ce segment du temps contient une spécificité cosmique intrinsèque... Un peu comme si c’était le point d’intersection de l’ensemble du continuum espace-temps !! … A moins que ce ne soit une vulgaire coïncidence... »

Marty quand a lui était entré dans la voiture et jeta un coup d’œil aux jauges. Son visage blêmit légèrement.

« Oh oh Doc… On a un autre problème. Le réservoir est vide. »

Le vieillard releva lentement la tête.

« Tu veux dire qu’on est en panne d’essence ? »

« Ouai mais c’est pas grave, on a le générateur de fusion non ? »

Doc s’approcha de Marty et plongea son regard dans le sien, durement.

« Le générateur de fusion alimente les circuits des convecteurs temporels, mais le moteur à combustion interne fonctionne à l’essence ordinaire, il en a toujours été ainsi... Et bien sûr, sans essence, la DeLoreane n'atteindra jamais les 88 miles à l'heure. »

Le jeune homme eut un sourire et répliqua en riant.

« C’est pas grave Doc, on nous a fait le même coup dans l’épisode trois. On va s’en sortir comme d’habitude. »

Les deux iopettes commençaient à s’endormir, c’était vraiment trop compliqué pour elles et elles avaient déconnecté depuis longtemps. Doc s’approcha d’elles, ce qui les réveilla en sursaut.

« Excusez moi mes demoiselles, vous ne sauriez pas où il y aurait une station service dans le coin ? »

-----------------
« Elle nous brûûûle, libérez nous d’elle ! » hurlait Mullog toujours attaché à la corde et tiré sans ménagement.

« La ferme le puant, tu me lourdes avec tes cris ! » s’écria Imam, les mains sur les hanches. « D’ailleurs tu énerves les lecteurs et l’auteur aussi … » Ajouta t’elle.

C’est à ce moment qu’un ovale en métal orné de lumières clignotantes à son contour, se déplaçant dans les airs avec une vitesse extraordinaire apparu dans le ciel nocturne et se posa aux cotés de l’enutrofette. Une porte s’ouvrit, dévoilant une lumière aveuglante. Une passerelle s’étira, permettant aux occupants de la soucoupe volante de poser les pieds sur le sol. Imam se frotta les yeux plusieurs fois devant ce spectacle hallucinant.

Une multitude d’êtres, en tout point semblables à Mullog, envahirent la vision de l’enutrofette. Il n’y avait plus un Mullog, mais tout un champs de Mullog ! Comment pouvaient ils tous tenir dans un si petit vaisseau ? Un des membres des visiteurs s’avança et expliqua à Imam que Mullog était son fils et qu’il venait le chercher avec toute sa famille. Elle détacha le captif, trop heureuse de s’en débarrasser (et nous aussi). Puis Mullog et sa famille repartirent dans une galaxie lointaine, très lointaine…

Enfin libérée, Imam se remit en route. Elle franchit le col. Devant elle s’étendait à perte de vue les landes noires de sidimote. L’enu soupira et commença à descendre vers son destin, consciente d’approcher du but de sa quête. Une ombre traversa le chemin devant elle, furtivement. Intriguée et poussé par sa curiosité, Imam s’enfonça dans les bois à sa poursuite. Elle atteignit une clairière et se camoufla derrière un buisson, surprenant une moucheronne qui n’était autre qu’Eni-Piranha.

Celle-ci plongea ses mains dans un tronc creux et en sortit un étrange coffret noir qu’elle s’empressa d’ouvrir. La boite se mit à parler :


« Bonjour JIM,
De récents et sombres événements me poussent à faire appel à vous. En effet, Neitsabes le Blanc n’est plus. Il a été sauvagement assassiné lors d’une de ses missions à Brakmar. Vous êtes désormais notre seul recourt.
Votre mission, si vous l’acceptez, sera de prendre le contrôle de Brakmar en vous autoproclamant reine. Une mission certes impossible, surtout pour vous, mais sait ont jamais…
Bien entendu, si vous-même ou l’un des membres de votre équipe venait à être capturé ou tué, l’agence niera avoir eu connaissance de votre existence. Et n’oubliez pas, vous êtes au service de Bonta, tout comme l’était Neitsabes. Vous êtes tous les deux aussi tarés, ce qui est votre plus grand atout.
Bonne chance, ce message ne s’autodétruira pas dans dix secondes.
» Piranha balança la boite dans les fourrés tout en marmonnant : « JIM, quel nom de code ridicule… Je préférerai Seb en hommage à mon idole. »

Imam recula d’un pas et marcha sur une branche. Le craquement alerta l’eniripsa qui fit volte-face. Elle aperçu l’enutrofette et sourit, dévoilant une affreuse rangée de crocs acérés. Utilisant ses ailes pour aller plus vite, elle bondit en direction d’Imam, mais se prit une pelle en pleine face. Profitant que son ennemie vacillait, la vieille femme commença à s’enfuir dans la forêt. Mais le sol se déroba sous ses pieds et elle chuta dans les ténèbres…


Dernière édition par le Ven 6 Juil - 18:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Mer 20 Juin - 17:24

! deuxiéme partie écrite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   Ven 6 Juil - 18:43

voilà fini l'episode. Je l'avais ecrit ya longtemps sur papier quand je m'enuyais à attendre que je passe à l'Oral. Je pense que je termineraicette histoire burlesque au prochain épisode. En même temps je commencerai à écrire PanDallas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Amour gloire et XP   

Revenir en haut Aller en bas
 
Amour gloire et XP
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Amour, gloire et... Couvent ?
» Vampire en avril
» Salle de déclarations... d''amour, d''amitié ou autres...
» Mes poèmes d'amour
» Pinpin d'amour est sans voix...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empreinte Du Craqueleur :: La Rédaction :: La pré-sculpture :: Numéros précédents / Archive :: Bureaux (effondrés) des journalistes :: Bureau de Samus-
Sauter vers: