LE JOURNALCalendrierRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilFAQ

Partagez | 
 

 Enquête : Crocoburio [G]

Aller en bas 
AuteurMessage
auglyane
Correctrice officielle des articles
avatar

Nombre de messages : 155
classe : fécatte
Date d'inscription : 03/12/2007

MessageSujet: Enquête : Crocoburio [G]   Jeu 30 Avr - 21:33

Crocoburio, enquête

Un moment étrange, le jour saupoudré de nuit s'éteignait doucement. Je quittai l'aéroport en laissant la porte entrouverte, comme toujours. Songeant à tout et à rien je divaguais vers l'ouest, je sentais l'herbe fraîche sous mes pieds ainsi qu'une étrange présence. Baissant mes yeux jusqu'alors collés au ciel, je poussai un petit cri de stupeur : devant moi se tenait une créature mi-humaine mi-reptile, étrange homme me tournant le dos.



-Qui êtes-vous ? déclamai-je devant ces épaules massives.
La créature se retourna, tout en lui était menaçant... mais je conservais mon calme.

-Qui suis-je ? Il éclata d'un rire glacial. Tu ne connais donc pas la légende de Crocoburio, jeune Scarafeuille ?
-Heu... Le nom me disait quelque chose, un vieil ouvrage de la bibliothèque d'Amakna sans doute. Vous êtes donc Crocoburio le vrai, l'ancien chef Crocodaille ?
J'étais sur le derrière, comme on dit vulgairement.



-En personne, jeune impudente, fils de Grougalorasar et Crocabulia.
-Que faites-vous ici ? Vous vivez toujours ? Les marais sont éloignés pourtant ?
-Que de questions ! Tu n'as donc pas peur ?
-Je suis journaliste pour l'Empreinte du Craqueleur, donc si je peux intéresser les lecteurs... Je sortis mon carnet de notes et y inscrivis quelques mots, prenant un faux air décontracté.
-Je vais donc te répondre Sramette journaliste, même si j'ignore ton nom...
-Isaya Katarena, pilote et reporter, mais nous nous égarons, je désirerais des réponses à mes questions.
-Je vis toujours oui, une bataille devant les murs de Bonta fut censée m'achever il y a plusieurs centaines d'années mais mon âme ainsi que mon épée s'envolèrent pour se planter dans les marécages. On me ranima et j'ai récupéré mon corps il y a peu... Je ne suis pas dans ces marais sinistres à errer bêtement car je l'attends ici.
-Qui donc ?
Il y eut un petit silence.



-A ton avis ! Il éclata à nouveau de rire. J'ai tué, volé, dominé et combattu, ce que recherche aujourd'hui mon âme tourmentée c'est l'amour, l'amour que tout le monde trouve forcément un jour ou l'autre. J'ai choisi de l'attendre au bord de cette rivière, c'est romantique et puis je pourrais éventuellement y sauter si jamais on m'attaquait...
-Si jamais on vous attaquait ?
Il était en effet sans aucune arme, pourtant fort robuste.



-Oui... Certains aventuriers imberbes quoi que fort amusants se jettent parfois sur moi pour me combattre, ils pourraient me tuer puisque je n'ai plus d'épée. Ainsi je me cache la plupart du temps. L'amour que j'attends arrivera un jour, une Iopette aux formes avantageuses, heu à l'intelligence avisée je voulais dire, ou bien une Fécatte tendre... Je l'attendrai.
-Mais c'est ridicule ! Vous vous tenez sur place et attendez que l'amour arrive ?
-Ouep ! Je sais que ça arrivera, n'oublie pas que j'ai pour père un dragon, je sens ces choses.
-Hum, je ne vois pas le rapport, enfin si vous avez du temps à perdre...
Il ricana, découvrant ainsi une volée de dents jaunies. Un vol de pious rouges surgit d'un buisson non loin.
-On nous observe jeune Isaya, je vais sûrement reprendre ma baignade. Je reviendrai à ce même endroit à une heure plus propice.
-Attendez ! J'ai encore des questions. Je m'interposai entre lui et la rivière.
-Tu cherches la bagarre ? Je t'ai dit que je partais. Tu l'auras voulu !
A ce mot il invoqua un crocodaille, et le combat débuta.



La lutte fut terrible, malgré tous mes efforts conjugués, je n'ai malheureusement pas eu le temps de revêtir une meilleure tenue que mon déguisement de "parrain fulgurant". Je me débattis pour éviter ses terribles frappes, après un long moment n'arrivant toujours pas à l'atteindre, mis à part une seule attaque même pas mortelle, je déposai les armes, extenuée. Il fit alors disparaître son crocodaille, le combat était déjà fini. Un sourire ironique se dessinait sur son visage.



-Tu as eu ta leçon petite journaliste, maintenant laisse-moi me baigner afin de délaisser cette odeur de crocodaille rance qui me colle à la peau...
-Vous recroiserai-je ? Quand vous viendrez l'attendre encore ?
-Oui peut-être, à moins que je ne change d'endroit...
-Bien merci, je vais vous laisser l'attendre. Je trouve cela vain mais cette quête est la vôtre après tout.
Je trouvais le personnage absurde tout comme ce discours, peut-être faisais-je un rêve ? Réveille-toi Isaya, réveille-toi.



-Hum. Il sembla songeur.
-Qu'y a-t-il ?
-Tu n'es pas trop mal fichue en vérité... Je pourrais m'en contenter, cela te dirait de découvrir l'amour avec un fier métis entre le Dragon et le crocodaille ? Tout en muscles !
Cette fois ce fut moi qui ris devant son air charmeur, je voyais à la place de cet animal étrange une amie Iopette, tous les mêmes en fait...
-Non, non merci, vraiment. Mais ton aimée viendra un jour Crocoburio, j'en suis sûre !
-Tu es certaine de ne pas vouloir rester encore un peu ? Plus de questions ?
Il me fit les yeux doux, mais ses sourcils recouverts d'écailles n'auraient pas séduit une bergère Porkass en chaleur.
-Désolée Croco', allez plonge. Un simple salut, je m'éclipsai.
Il rejoignit la rivière élégamment, dernier effet de style pour ce crocodaille incongru.




-"Dommage... La progéniture aurait été intéressante avec cette demoiselle..." pensa Crocoburio en se ripaillant goulûment d'un requin de la rivière Kawaii.

Isaya, pour l'Empreinte du Craqueleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Enquête : Crocoburio [G]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Pseudo:Nohlo][Serveur:Crocoburio][Element:Eau][LVL:60]
» Le Crocoburio en vadrouille !
» Une enquête en cours...
» Soirée enquête le 27 novembre
» Fin de partie : Et voilà une enquête résolue!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empreinte Du Craqueleur :: La Rédaction :: La pré-sculpture :: N° 17 prêt à graver-
Sauter vers: