LE JOURNALCalendrierRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilFAQ

Partagez | 
 

 PanDallas

Aller en bas 
AuteurMessage
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: PanDallas   Jeu 5 Juil - 12:51

Bon Bon, je vais peut être écrire une nouvelle Saga. Vous êtes tous d'accord pour dire qu'Amour Gloire et xp commence à perdre en qualité car je n'ai plus trop l'inspi. C'est pourquoi je veux me lancer dans un nouveau style de rp... Enfin nouveau. Pas vraiment, je veux revenir à mon rp de base qui est un rp d'aventure plus sérieux. Le hic c'est que ça s'approche beaucoup de ce que fait déjà Khaalya, d'autant plus que ça se passerait sur Pandala (sans blague) et qu'une bonne partie du récit de Khaalya et Egodyne se déroule sur Pandala également.

L'histoire:

Citation :
Saminawa (nom pas encore choisis, ptét Shamazawa? ^^) est une jeune pandawa. Elle a miraculeusement survécut à un naufrage qui a emporté ses deux parents dans les abysses alors qu'elle n'avait que deux ans. Recueillie par sa grand mère (Maminawa? u_u) elle grandit dans les riziéres au rythme des saisons. Son plus grand rêve est de quitter cette vie en devenant disciple du maitre du Dojo et apprendre à manier les armes. Elle va donc vivre de nombreuses aventures sur son ile et au delà si elle arrive à ses fins.

Saminawa est une panda timide, plutôt solitaire. Elle aime l'alcool comme tout pandawa mais n'en fait pas une consomation excessive comme les autres, ce qui lui vaut d'être mis à l'ecart.
Elle aime plus que tout sa grand mère, n'a jamais connu son grand père (mort dans les anciennes guerres). Elle à toujours voulu avoir une soeur et souffre de ne pas avoir de parents. Devenir guerrière lui permettrait d'honorer la mémoire de son père et de défendre ses idéaux. Mais sa grand mère s'oppose à son entrée au dojo ce qui ne lui facilite pas la tâche...

Bon voilà j'en dévoile pas plus. J'y reflechis depuis quelques temps. Je voulais faire humouristique mais ça va devenir repetitif, fini les plagiats de film, je vais clore amour gloire et xp dans quelques épisodes.

Ca vous plait? Même si l'histoire est plutot banale ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youffie

avatar

Nombre de messages : 321
Guilde : Moyocoya
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: PanDallas   Jeu 5 Juil - 14:37

Oui alors là, y'a des tas de chef d'oeuvre qui partent d'une histoire super banale. Après y'a le génie de l'écriture hein.
Moi je dis, go go go Samus, moi je dis que ça va être bien! (et puis c'est pas si banal que ça je trouve confused )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyocoya-dofus.fr-bb.com/index.forum
Tuk-Teufti

avatar

Nombre de messages : 535
classe : Sacrieur
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: PanDallas   Ven 6 Juil - 9:08

Oui fonce !!! Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ravaljournal.1fr1.net
odhana
Correctrice officielle des articles
avatar

Nombre de messages : 136
Guilde : Les Flibustiers de Madrestam
classe : celle qui adore porter le mini top
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: PanDallas   Ven 6 Juil - 10:34

Allé allez Samus, allé allez Samus, alléééé allez!!!!


Dernière édition par le Sam 7 Juil - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youffie

avatar

Nombre de messages : 321
Guilde : Moyocoya
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: PanDallas   Ven 6 Juil - 12:47

Damned, la correctrice du journal qui écrit "allé" au lieu de "allez"... Tuk, sors de ce corps! :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyocoya-dofus.fr-bb.com/index.forum
odhana
Correctrice officielle des articles
avatar

Nombre de messages : 136
Guilde : Les Flibustiers de Madrestam
classe : celle qui adore porter le mini top
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: PanDallas   Sam 7 Juil - 0:54

Par Raval, ce n'est pas possible, si j'ai mis un é il y a une explication logique, rationnelle... Le participe passé c'est logique ca, on s'encourage soi même et on n'est pas vous, on est soit, c'est bien connu....

Je me rue sur les étagères de la roulotte, piétinant la queue de kwaki qui traine toujours là ou il ne faut pas, me cogne le pied contre la table en tentant le record de saut en longueur, et en conséquence me vautre....

Je saisis le dico, hésite avant de l'ouvrir puis me met en chercher avec frénésie... c'est cruel un dico parfois...


jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khaalya

avatar

Nombre de messages : 214
Age : 34
Guilde : Moyocoya
classe : Ecaflip
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: PanDallas   Lun 9 Juil - 10:38

Han! De la concurrence!

Je prends une demi semaine de vacances, et Sam' essaie de me faire virer!

Pas de quartier ma grosse! A celle qui aura la plus belle plume pour écrire Pandala!

*se rue ajouter un épisode*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amla

avatar

Nombre de messages : 110
Age : 29
classe : Osamodas
Date d'inscription : 23/01/2007

MessageSujet: Re: PanDallas   Lun 9 Juil - 13:37

Lance toi Sam, je pense qu'il y a assez pour pondre pas mal de petits articles :p et puis, si jamais tu ne veux pas tout le temps suivre un aventure sérieuse, fait comme certaines séries, des épisodes sérieux, d'autres tristes, d'autres dans un univers ubuesque, y'a de la matière. Je te souhaite bonne chance et j'ai hate de voir le résultat ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niabea

avatar

Nombre de messages : 45
Age : 32
Guilde : Ordre des Chevaliers de Mystra
classe : Iop... très terre à terre...
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: PanDallas   Lun 9 Juil - 17:15

hahaha Khaalya tu vas avoir une sévère concurrence... *grand sourire* Je sais de quoi est capable la Samus... une fois qu'elle est chaude elle est impossible à arrêter !

*se rends compte du sous-entendu lamentable*

Je parle la plume à la main bien évidemment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ocmystra.free-bb.com/
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: PanDallas   Dim 15 Juil - 16:06

Pandallas


Chapitre 1


Le soleil brûlant de Pandala pesait sur les épaules des paysans. La saison des récoltes venait de commencer et de ce fait, les rizières exploitées.
Maigres avaient été les récoltes de l’année précédente et la région était au bord de la famine et du désespoir, devant faire face a des conflits incessants. Des étrangers venus des cités lointaines de Bonta et Brakmar revendiquaient ces terres. La population locale subissait les querelles incessantes, et le sang des pandawas coulait trop souvent. Le peuple avait tenté de se rebeller à plusieurs reprises mais sans succès. La lutte était vaine.

Les dirigeants pandawas, pourtant si sages, furent corrompus par l’attrait du gain et du pouvoir. Ainsi débuta une ère d’alliance et de coopération au gré des invasions. Les cités commencèrent à prélever de grosses parts sur les récoltes, réduisant petit à petit le peuple pandawa dans une forme d’esclavage.

Saminawa se courba, faisant fi de la douleur qui lui déchirait le dos. Elle plongea ses mains dans l’eau boueuse et arracha quelques pieds de riz qu’elle déposa soigneusement dans les sacs accrochés sur les flancs de Yasma, une paisible dragodinde, dernière rescapée de l’exploitation. Maminawa avait dû revendre les autres bêtes pour acheter de la nourriture..
La panda se releva, éreintée par le travail et s’essuya le front du revers de la main. Maminawa, sa grand-mère paternelle, travaillait elle aussi durement, plus loin dans la rizière.
De petite taille, Maminawa avait à l’origine un tempérament jovial. Toutefois, la perte de son époux, puis de son fils, l’avait rendu plus austère et plus sévère. Elle avait recueillie Saminawa après la mort de ses parents. La jeune fille n’avait que deux ans lors du tragique naufrage qui emporta son père et sa mère. Elle avait survécut miraculeusement en dérivant plusieurs jours dans une chaloupe et fut retrouvée par les disciples du Dojo d’Akwadala , sur une plage à l’Ouest de l’Ile. Depuis, elle vivait avec sa grand-mère, l’aidant à tenir la ferme de Mauwhé, le grand père de Saminawa qui fut tué lors des guerres, bien avant la naissance de sa petite fille.

Saminawa sourit à sa grand –mère et reprit son travail. L’Astre du jour commençant à disparaître à l’horizon, la vieille pandawa et sa petite fille de quatorze ans rentrèrent à la ferme. C’était une vieille masure qui tombait en ruine par manque d’entretien.
Maminawa ne décrocha aucun mot sur le chemin. La jeune panda savait que cela faisait vingt ans, jour pour jour que Mauwhé avait disparu. Arrivée à la maison, Saminawa rangea les lourds sacs dans l’étable et entreprit de s’occuper de la monture. Pendant ce temps, la grand-mère s’éclipsa pour aller se recueillir sur la tombe de son mari.

La jeune fille mangea seule, puis fit sa toilette, jetant négligemment son kimono usé sur son lit. Dans son bain d’eau froide, elle soupira, regardant les étoiles et rêvassant. Elle avait toujours voulu en connaître plus sur ses parents mais sa grand-mère se fermait toujours lorsqu’elle abordait le sujet. Elle avait juste pu savoir comment ses parents étaient morts, et que son père, comme son grand père étaient des soldats aux ordres des gouverneurs de l’île. Maminawa parlait de son fils avec froideur, comme si elle ne lui pardonnait pas quelque chose. Elle ne parlait jamais de la mère de Saminawa et lui défendait de l’évoquer. La jeune fille ne connaissait que le nom de sa mère: Shania.

Une larme perla au bord de ses yeux mais elle l’essuya bien vite. Elle ne pouvait pleurer. Elle voulait se montrer digne de son père qu’elle imaginait comme un héros. La pandawa sortit de l’eau et s’essuya. Elle prit un verre de pandapils et se lança sur son lit, fixant le plafond de bambou miteux. La porte d’entrée se referma derrière Maminawa qui monta péniblement les marches jusque sa chambre. Courbaturée de partout, elle se coucha et s’endormit bien vite. Saminawa en profita pour sortir discrètement dans la nuit.

La pleine lune permettait d’y voir clair et la jeune fille traversa prestement les bois de bambou jusqu’au village. Elle était toujours anxieuse lors de ses sorties nocturnes car de nombreux bandits rôdaient ainsi que des créatures peu sympathiques. Une cooleuvre se défila devant elle, trouvant refuge dans un buisson. Les rassurantes lumières du village se rapprochaient et le pouls de la jeune fille reprenait un rythme normal. C’est alors qu’un bruissement venant de la gauche se fit entendre. Saminawa eut à peine le temps de regarder dans cette direction qu’un pandawa déboula sur elle, la bousculant et la faisant chuter. Celui-ci fit mine de s’arrêter, dévoilant son visage au clair de lune. Il devait être un tout petit peu plus âgé que la pandalette. Mais ses poursuivants arrivaient, il bredouilla un « excuse moi » avant de disparaître dans les fourrés.

Plusieurs miliciens déboulèrent à sa suite. Voyant la jeune panda, ils s’arrêtèrent pour demander par où était parti le fugitif. Toujours au sol sur ses fesses et n’ayant pas totalement repris ses esprits, elle se releva en secouant la tête. Puis elle montra la direction de la ferme. « Il est parti par là ». Sans aucun remerciement, les soldats se remirent en route. Saminawa se demanda pourquoi elle avait menti. Puis elle haussa les épaules et se remit en route, entrant dans le village. Elle restait dans l’ombre, de peur qu’une connaissance ne l’aperçoive. Contournant plusieurs bâtiments, elle arriva derrière le mur du dojo. Elle grimpa à un Bambou pour pouvoir regarder par la fenêtre. A l’intérieur, plusieurs disciples s’entraînaient avec le maître aux arts martiaux.

Saminawa était fascinée par cet enseignement. Elle avait toujours rêvé pouvoir devenir une guerrière comme son père. Mais elle ne pouvait se résoudre à abandonner Maminawa. Elle n’avait pas le courage de prendre ce choix alors elle venait tous les soirs en cachette admirer les disciples. Elle resta perchée sur son bambou pendant des heures, si bien que le jour se leva. Sentant la chaleur du soleil matinal dans son cou, elle se rendit compte qu’elle était en retard. Elle redescendit maladroitement et manqua de se casser un membre. Puis elle partit en courrant.

Elle arriva extenuée à la ferme, jetant prudemment un œil à l’intérieur avant d’entrer. Maminawa devait encore dormir. La jeune fille monta dans sa chambre sur la pointe des pieds, puis tomba comme une masse sur sa paillasse. S’endormant profondément.

Elle fut réveillée par la voix de Maminawa. Baillant , elle se leva et regarda par la fenêtre. Sa grand-mère se tenait sur le pallier, faisant face à un gros pandawa. Celui-ci semblait sûr de lui. Tendant l’oreille, la jeune pandalette réussit à entendre la conversation.

« … Allons Mami… il faut vous rendre à l’évidence, vous ne pouvez plus tenir la ferme du vieux Mauwhé. De toutes façon, que vous le vouliez ou non votre propriété et vos rizières m’appartiendront bientôt. »
Maminawa garda la tête haute et rétorqua :
« Pas tant que je serai en vie. Part d’ici Pilsawa. Tu n’es pas le bienvenu et je suis chez moi ici. »

Le gros pandawa siffla une injure entre ses dents et fit demi-tour. Saminawa s’empressa de descendre. Sa grand-mère était toujours sur le pallier, regardant Pilsawa s’éloigner.
« Qui était-ce Grand-mère ? » demanda la jeune fille.

Maminawa ferma les yeux et fit demi tour. Elle prit une petite marmite dans laquelle bouillait de l’eau et prépara deux thés.


« C’est ton Oncle… Le frère de ta mère. » Répondit elle enfin.

Saminawa sembla tétanisée. Elle pensait que Mami était sa dernière famille, qu’elle n’avait plus d’autres parents. Elle ne savait pas comment réagir. Elle fit un pas en direction de la porte, comme pour s’élancer à la poursuite de Pilsawa. La main ferme de la grand-mère se ferma sur son bras.


« N’y va pas. Il n’en a rien à faire de toi. Il était là quand on t’a retrouvé. Il ne t’a pas recueillie. Ni aucune personne de la famille de ta mère. Tout ce qui l’intéresse c’est l’argent et le profit. Il est venu pour me prendre tout ce qu’il nous reste. Je ne veux pas que tu lui parles…
Prépare toi, on retourne aux champs. Je vais sortir Yasma.
»


Des centaines de questions se bousculèrent dans l’esprit de Saminawa. Mais aucune ne réussit à franchir ses lèvres. Maminawa était déjà dehors et Pilsawa était loin. Saminawa pris sur elle et se résigna. Quelques minutes plus tard, les deux femmes étaient en route pour les rizières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odhana
Correctrice officielle des articles
avatar

Nombre de messages : 136
Guilde : Les Flibustiers de Madrestam
classe : celle qui adore porter le mini top
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: PanDallas   Dim 15 Juil - 20:57

Clap clap clap * tape fortement dans ses mains*

Très joli texte, dans un style qui te sied aussi à merveille !


(les c'htites fautes sont corrigées, même si j'ai quelques hésitations sur certains... Si vous en voyez... :p)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Primo

avatar

Nombre de messages : 110
Age : 26
Guilde : Le Bistrot
classe : Sacrieur
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: PanDallas   Lun 16 Juil - 14:26

Waow j'adore, vraiment drunken

Rien d'autre à dire Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuk-Teufti

avatar

Nombre de messages : 535
classe : Sacrieur
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: PanDallas   Lun 16 Juil - 20:53

Sympa, j'aime aussi beaucoup =)

Me tarde la suite bounce tongue

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ravaljournal.1fr1.net
ParisHil
Invité



MessageSujet: Re: PanDallas   Lun 16 Juil - 21:42

Il est superbe ce texte ! Bravo Samus ! J'ai adoré.

PH

Ps : des petites fautes d'accord Odhana comme " Arrivée à la maison " … mais rien de grave.
Revenir en haut Aller en bas
Khaalya

avatar

Nombre de messages : 214
Age : 34
Guilde : Moyocoya
classe : Ecaflip
Date d'inscription : 23/03/2007

MessageSujet: Re: PanDallas   Mar 17 Juil - 12:00

*moue soupçonneuse*

Mmmh... bon ca ressemble pas trop à mes histoires, ca ira pour cette fois!

(HRP: Très sympa, bien écrit et tout, j'attends de voir la suite! Tu táméliores constament depuis un an Wink

Juste une petite remarque qui n'enlève rien à ton texte.

Avez vous déjà pensé à dessiner une pyramide des âges en vous basant sur les RP de tout le monde qui prends la peine d'en écrire? Very Happy
C'est dingue comme on a tous perdu nos parents, et qu'il nous reste qu'un grand parent ou deux! - mea culpa, le mien est pareil Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Youffie

avatar

Nombre de messages : 321
Guilde : Moyocoya
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: PanDallas   Mar 17 Juil - 12:38

Ha non, désolée, mes parents sont toujours en vie, d'ailleurs ils vous passent le bonjour!

Ben moi aussi j'aime beaucoup, c'est bien écrit, mais c'est sérieux dis! je savais pas que tu savais faire ça ^^
Encore! La suite! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moyocoya-dofus.fr-bb.com/index.forum
ParisHil
Invité



MessageSujet: Re: PanDallas   Mar 17 Juil - 12:59

Bah moi mes parents ils ont tous les hôtels de la côte sufokienne et ils construisent en ce moment vers Otomaï… On va racheter le KeK aussi pour faire un parc à thèmes : " Voyage dans le cerveau d'une iopette " , pour l'instant c'est vide (un projet qui coûtera pas cher), en attendant j'ai de l'argent de poche. Mon père s'appelle Jean-Kevin Hilton, ça s'invente pas.

PH
Revenir en haut Aller en bas
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: PanDallas   Mar 17 Juil - 22:21

les parents de Samus sont aussi encore en vie mais j'ai pas poursuivit l'histoire de mon perso ^_^

Sinon, heureuse que ça vous plaise! ^^ Ce sera, vous l'avez compris, une histoire continue centrée principalement sur saminawa. Pas comme AG&Xp totalement décousu.

La Grosse Khaalya a écrit:
Tu táméliores constament depuis un an

Au contraire, j'ai l'impression que je devient de plus en plus nul.

fifie a écrit:
c'est bien écrit, mais c'est sérieux dis! je savais pas que tu savais faire ça

Bah en fait, je fais du rp depuis 4 ans maintenant. Mais quand je suis arrivé sur Dofus (il y a un peu plus d'un an maintenant), j'ai voulu me lancer dans un rp plus humouristique. D'ailleur dofus ayant de l'humour partout je trouvais que faire un rp "sérieux" ça collait pas trop avec le jeu.
Mais bon finalement je suis mauvais(e) et pas trop drole dans mes rp humouristiques alors je reviens à ce que je sais faire le mieux. Les points que j'ai à améliorer cependant: la description des lieux et des persos (sans tourner dans le lourd) et les dialogues...
Enfin voilà =) vous aurez la suite le mois prochain!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: PanDallas   Lun 30 Juil - 13:06

Bon je suis au bureau, j'écrit petit à petit le texte. Je le met là pour enregistrer ce que j'ai fait. Voilà le début (que je n'ai pas encore relu correctement donc je le modifierai surement)

Citation :
La poupée de Saminawa fut emportée par une vague. La fillette hurla et s’élança sur le pont pour la rattraper. Un puissant bras l’en empêcha. Malgré la pluie qui battait son visage, elle regarda son père avec des grands yeux. Celui-ci souleva sa fille et la déposa dans une chaloupe. Il la regarda tendrement puis s’enfonça dans l’obscurité en appelant son épouse. Saminawa était terrifié. Les bourrasques de vent et la houle ballotaient le navire comme s’il ne s’agissait que d’un jouet. Elle entraperçu son père soutenant Shania par la taille et tentant de garder l’équilibre.
Un craquement sinistre retentit. Le mât s’affaissa en direction du couple. Sous le poids de la misaine, le pont vola en éclat ce qui ouvrit une voie d’eau.

Saminwa se réveilla en sursaut, suant abondamment. Elle se passa le visage à l’eau et bu une pandaburg pour se remettre d’aplomb. La nuit était bien avancé et elle n’avait plus sommeil. Elle s’adonna donc à sa virée nocturne habituelle.
L’air était plus frai ce soir là et la brume avait envahis l’île, rendant l’atmosphère plus oppressante. La pandalette se mit à courir et arriva rapidement au village. Elle grimpa à son poste d’observation.

Un disciple d’Akwadala affrontait un d’Aerdala avec grâce. L’un était armé d’un bâton et son adversaire se défendait avec des dagues. Le combat dura quelques minutes. Le maitre du dojo y mit fin lorsque le disciple de l’air fut mit au sol d’un coup de gourdin par son rival. Les deux opposants se saluèrent respectueusement et chacun regagna sa place.

Saminawa était fascinée. Obnubilée par le spectacle, elle ne remarqua pas le vieux maître se lever. Celui-ci s’approcha de la fenêtre et apparut dans le champ de vision de la jeune fille. Celle-ci sursauta et faillit lâcher prise. Le vieux pandawa eut l’air amusé. Il s’adressa à elle :


« Bonsoir jeune fille. Il n’est pas un peu tard pour sortir ? »

Saminawa tremblait, abasourdie par le fait que le maitre l’aie découvert. Tous les disciples avaient maintenant leurs regards curieux tournés vers elle. Comme elle ne disait rien et n’osait plus bouger, le vieux maitre eut un petit rire bienveillant étouffé dans sa barbe.

« Allons, ne reste pas là, joins toi à nous, il fait meilleur à l’intérieur. Je sais que tu viens ici tous les soirs, crois tu que je ne t’avais pas remarquée ? Je pensais que tu te lasserais mais ta persévérance est admirable. »

Le maitre souriait chaleureusement. Saminawa était en conflit avec elle-même. Elle avait envie d’entrer dans le dojo et en même temps de prendre les jambes à son cou. Elle réussit à secouer la tête avec détermination. Elle sauta au sol, et partit en courant. Elle s’arrêta essoufflée à la sortie du village. Une goutte s’écrasa sur son nez et en quelques secondes ce fut le déluge. Elle se maudit plusieurs fois puis rebroussa chemin, en direction du dojo. A sa surprise, elle trouva la porte ouverte. Elle risqua un coup d’œil timide à l’intérieur et vit le maitre qui l’invitait à s’asseoir à coté de lui, d’un grand geste de la main.

Rougissante, elle s’avança dans la salle, bravant les regards méfiants des disciples et s’installa aux cotés du maître. Un murmure de désapprobation parcourut l’assemblée, ce qui mit la pandawa encore plus mal à l’aise. Le vieux panda lui fit un signe de tête apaisant et invita deux autres élèves à s’affronter. Tout en regardant d’un œil attentif et critique le combat, il s’adressa à Saminawa, lui demandant pourquoi elle venait tous les soirs. La jeune fille était gênée. Elle avait toujours vu le maître du dojo comme un grand sage inaccessible. Parler simplement avec lui devenait donc difficile. La gorge serrée, elle eu du mal à prononcer ces quelques mots :


« C’est… parce que j’aimerai devenir une guerrière comme mon père. »

Le vieux pandawa se désintéressa un instant du combat et souleva un sourcil interrogateur en direction de Saminawa. Puis il fit mine de comprendre et redirigea son regard sur le tatami où le défit toucha à sa fin. Le maitre tapa dans ses mains pour signifier la fin de la séance. Les disciple se levèrent et le saluèrent en silence, avant de quitter la salle en ordre. Les hommes gagnèrent les quartiers Est du dojo tendit que les femmes, moins nombreuses se dirigeaient vers l’Ouest. Il ne resta bientôt plus que Saminawa et le maitre dans la salle. Elle se leva à son tour et pris congé du maître. Elle aurait aimé s’entretenir plus longtemps avec lui mais n’osait pas lui adresser la parole.
Alors qu’elle franchissait le pas de la porte, la voix du vieux maitre résonna dans la pièce vide.


« Bonne nuit Saminawa. »

La pandawa se retourna et fit une révérence avant de sortir prestement. Mais c’est seulement lorsqu’elle fut à mis chemin de la ferme qu’elle se rendit compte que le maître avait prononcé son nom, alors qu’il ne lui avait pas demandé. Cette question la tracassa pendant le reste du voyage. Lorsqu’elle atteignit la maisonnée, le ciel commençait à s’éclaircir. Elle se précipita dans sa chambre et s’allongea sur son lit, heureuse. Elle sombra dans le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tuk-Teufti

avatar

Nombre de messages : 535
classe : Sacrieur
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: PanDallas   Mer 3 Oct - 12:39

je remet le compteur a zero, si tu veux continuer l'épisode, reprendre la série, ouvre un sujet par épisode.

Vouala !geek


[Locké]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ravaljournal.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PanDallas   

Revenir en haut Aller en bas
 
PanDallas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empreinte Du Craqueleur :: La Rédaction :: La pré-sculpture :: Numéros précédents / Archive :: Bureaux (effondrés) des journalistes :: Bureau de Samus-
Sauter vers: