LE JOURNALCalendrierRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilFAQ

Partagez | 
 

 [concours] "Quoi d'neuf docteur ?"

Aller en bas 
AuteurMessage
Tuk-Teufti

avatar

Nombre de messages : 535
classe : Sacrieur
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: [concours] "Quoi d'neuf docteur ?"   Lun 29 Jan - 17:32

Voici le 1° concours.

Je propose donc à tous les joueurs intéressés de poster une histoire inventée ci-dessous. Il n'y a pas vraiment de règles à respecter mis à part que je vous donne la situation.

Pour ce premier concours,

il s'agira de décrire un épisode de l'invasion de l'ile des Wabbits par ces fameux animaux facétieux... Vous pourrez vous concentrer sur un évènement en particulier.




Lorsque le concours sera fermé, nous procèderons à un vote et le gagnant verra son texte publié dans le journal.

Et n’oubliez pas vous n’avez droit qu’a un seul message. Soyez imaginatif !!

_________________


Dernière édition par le Mer 31 Jan - 21:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ravaljournal.1fr1.net
Samus

avatar

Nombre de messages : 272
classe : Iop
Date d'inscription : 22/01/2007

MessageSujet: Re: [concours] "Quoi d'neuf docteur ?"   Mar 13 Fév - 17:27

Un tunnel twop loin.


« Genewal Wommel au wappowt ! » S’écria le Wa dans la salle du trône.

Le General en chef des armées wabbits entra, échine courbée en signe de respect et de dévouement. Il s’éclaircit la voix et commença à exposer son rapport :

« Oh mon Wa, les twaveaux avance vite. Nos ouvwiews cweusent les tunels avec fewveuw. Nous pouwwons envahiw le tewwitoiw ennemi cette nuit. »

Le Wa esquissa un sourire satisfait, dévoilant deux dents tranchantes et luisantes, sa fierté. Il allait enfin étendre son empire. Cela faisait trop longtemps que les Wabbits étaient confinés sur ces trois malheureuses petites îles surpeuplées, se montant les uns sur les autres. En face se trouvait une terre immense habitée par ces horribles Lenalds. Terre propice à la production de cawottes en masse.
Le général se permit d’interrompre le Wa dans sa rêverie de gloire et de puissance.


« Hum, si mon wa me pewmet, j’aimewai lui montwer une de mes invention… »

Comme le Wa leva un sourcil trahissant sa curiosité, le Wabbit siffla. Aussitôt des pas lourds résonnèrent dans le couloir et les grandes portes de la salle du trône s’ouvrirent, dévoilant des Wabbits chevauchant d'étranges machines.

« Je vous pwésente les wobbots. Face à eux, les Lenalds n’ont aucune chance. Nous en avons pouw le moment une dizaine d’unité… »

Le Wa sauta de son siège et s’avança d’un pas pressé vers les nouveaux arrivés. Il tapota un wobbot de son sceptre, comme pour vérifier la solidité puis tourna autour, examinant chaque facette de ces étranges engins. Il fit mine de retourner tranquillement vers son trône mais après quelques mètres parcourus il fit volte face et envoya un Wabbamehameha en pleine face du premier Wobbot… qui encaissa sans broncher. Wommel lui fit signe de s’approcher du Wa et le wabbit monté sur l’engin lui fit un signe de tête entendu.

Le wobbot empoigna un jawelot qu’il envoya sur le Wa. Celui-ci se retrouva coincé, sa cape accrochée à une colonne. L'automate s’approcha prestement de sa majesté et lui mis un coup de masse.

Quand le Wa repris connaissance, une grosse bosse ornant son crâne, il sauta de joie, excité par la puissance de ces machines. Il ordonna directement d’en produire plus et d’en intégrer à sa garde personnelle.


--------------------------


La nuit tomba bien vite sur l’île. Les Lenalds, insouciants, chantaient et dansaient autour d’un feu. Un vieux sage fumait une longue pipe de laquelle s’échappait des volutes de fumée aux couleurs étranges. Ses yeux virèrent successivement au bleu puis au rouge et il reposa son calumet à ses cotés qui fut bien vite subtilisé par des jeunes lenalds en quête de sensations fortes. Les trois chenapans disparurent derrière une hutte pour fumer loin des regards. Chacun tira à son tour. Les effets ne se firent pas attendre. La terre se mit à trembler autour d’eux. Chancelant, un des Lenalds lâcha :

« Wouah ! C’est folt ce tluc ! »

La musique s’arrêta et les fêtards se regardèrent l’air inquiet. Le sol se déroba sous les pieds de certains et des dizaines de wabbits sortirent de sous la terre, envahissant le village. Rares étaient les Lenalds encore en état de combattre et la bataille fut de courte durée…

Le Joul le plus Long


La rumeur s’était répandue à une vitesse hallucinante : Les Wabbits avaient attaqués le village au Nord de l’île. Bien vite ce fut le branle bas de combat. Les guerriers se préparèrent alors que les femmes et les enfants se rassemblaient sur la plage sud.

Au cours de la matinée, de nombreux autres tunnels s’ouvrirent, vomissants des légions de Wabbits de toute taille. Les Lenalds étaient peu nombreux par rapport à l’envahisseur. Connaissant le terrain, ils menaient des raids et prenaient les Wabbits en embuscade. Il y eu beaucoup de pertes des deux cotés mais les Lenalds réussirent à tenir en respect leurs adversaires, ayant même jusqu'à leur reprendre du terrain.

C’est alors qu’apparurent les Wobbots sur les champs de bataille, ce qui changea la donne. Les Lenalds résistèrent mais ne pouvaient pas grand-chose face aux machines.

Wommel s’avança devant le Wa :


« Votwe majesté ! Toute l’île est occupée ! »

« Toute ? » demanda le monarque

« Toute ? » Répéta Wommel surpris. « A vwai diwe non… Un petit village peuplé d’iwwéductibles Lenalds wesiste encowe et toujouws à l’envahisseuw. Mais ce n’est qu’une question de temps avant que nous ne les écwasions. »

A ces mots, le Wa ne se sentit plus de joie, il ouvrit de larges bras, pris Wommel et l’etouffa. Virant au violet, le General réussis à prononcer :

« Messiwe… je vous wemewcie de me témoignew votwe affection… mais vous m’ettoufez ! »

Le Wa relâcha son étreinte et conclus.
« Laissez ces Lenalds en vie, qu’il puissent témoignew de notwe puissance et de nos glowieuses batailles ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
odhana
Correctrice officielle des articles
avatar

Nombre de messages : 136
Guilde : Les Flibustiers de Madrestam
classe : celle qui adore porter le mini top
Date d'inscription : 25/01/2007

MessageSujet: Re: [concours] "Quoi d'neuf docteur ?"   Jeu 15 Fév - 1:10

Un couloir sombre…des roches abruptes et suintantes de liquide noirâtre…un sol poussiéreux revêtant de multiples pièges invisibles.
J’avance à tâtons dans cet endroit exigu, découvert quelques instants plus tôt sur la fameuse île des Wabbits, ces créatures tant redoutées et si agressives.
Ne pouvant renoncer à l’excitation suscitée par la curiosité, je décide de continuer mon avancée malgré l’aspect inhospitalier de ce bas fond.

L’atmosphère est lourde et pesante, comme si ce lieu renfermait de terribles secrets tenus bien gardés. Une odeur doucereuse, ressemblant vaguement à celle de la cawotte fermentée, me pique le nez et s’incruste insidieusement dans mes atours, dans ma peau, mes cheveux. J’écarquille les yeux, cherchant à percer cet environnement ténébreux, continuant mon avancée dans ce dédale de labyrinthes obscurs.

Peu à peu, le passage creusé dans la pierre se fait plus large et plus lumineux, une lueur orange danse et joue le long de la paroi.
Soudainement, Kwiki ébouriffe ses plumes en éventail et pousse un sourd croassement : mon nouveau compagnon cherche à m’aviser d’une présence à proximité.
Les sens en alerte, je me fige sur place, cherchant à épouser les formes naturelles de la cavité et perçois en effet des bruits manifestes non loin de nous. Sur les murs, la lueur orangée s’atténue sous la projection sombre d’une silhouette gigantesque.

« HAAAA ! ». Sous le coup de cette effrayante vision laissant imaginer une créature gargantuesque, je laisse échapper un cri.

Un écho se fait entendre : un cri plus fort et plus strident que le mien semble s’échapper de l’ombre. Lentement, l’ombre, à pas de loup s’approche, glisse du roc vers le sol.

« Euh…qui va là ? », annonce une petite voix craintive.

Un peu rassurée par la voix fluette, je m’avance, protégeant Kwiki, bien qu’il ne soit pas le dernier pour brûler les moustaches de ses ennemis.

« Ben, moi c’est Odhana, Odhana-luv. Mon familier s’est perdu dans ce labyrinthe et…euh… » dis-je en cherchant une vague excuse.

« Pfiou, c’est que tu m’as fait peuw » répond l’ombre. « Moi, je me pwénomme Mawall. Viens donc pawtagew un jus de cawotte. Nous sommes tes amis n’ait cwainte. Ceux que tu rencontwewas ici n’ont jamais fait de mal à ceux d’en haut… mais c’est une longue histoiwe ».

Suivant Mawall, je débouche, quelques coudes et virages plus tard, dans une salle de taille moyenne, au centre duquel un brasier réchauffe toute une communauté de Wabbits.
Au plus près du feu, les Wabbitons se réchauffent les pattes, confortablement installés contre leurs mères tandis que les Wabbits de service préparent la grande marmite de soupe à la cawotte. De part en part de la grotte, sont suspendus les couchages tissés. Au plafond naturel, on aperçoit pousser vers le bas leur nourriture préférée, accessibles par un système de poulie.

Une lueur de peur chez les plus jeunes, celle de la tristesse chez les anciens est nettement visible lorsque je fais mon entrée. Mawall les rassure d’un geste de la main et m’invite à m’asseoir et à me réchauffer à mon tour.

« Tu sais Odhana, si tu vois les jeunes inquiets de ta pwésence c’est qu’ils n’ont jamais vu d’êtwes d’en haut. Seuls les anciens ont connus les autwes habitants de l’île et continuent de temps en temps à montew à la suwface. On y cwoise d’ailleuws de plus en plus d’aventuwiews ces dewniews temps. »

« Je vais te wacontew si tu veux » ajoute-t-il en saisissant la perplexité de mon regard.

« Tous les Wabbits vivaient aupawavant dans une immense cité que nos ancêtwes avaient cweusé au plus pwofond de la tewwe. Nous étions auto-suffisants, ayant peu de besoins et satisfaits de la vie seweine que nous menions. Chacun, malgwé ses défauts ou faiblesses twouvait une place à pawt entière au sein du gwoupe. Notwe Code Wabbits était fondé suw les pwincipes essentiels de wespect et de toléwance.
Nous allions pawfois à la suwface, mais nous étions suffisamment délicats pouw ne pas twoubler les gens d’en haut. Bwef, tout se passait pouw le mieux…mais …pas au goût de tous.
Wolho était un Wabbit qui vouait à la pwoduction de la cawotte et celle des autwes wichesses un intérêt sans égal. Il fut chawgé d’owganiser la pwoduction et wécolte nécessaiwe à la vie de la communauté. Il faisait pweuve d’une assiduité au twavail telle qu’il wéussit à faiwe twavaillew de moins en moins de Wabbits en ayant pouwtant toujouws plus de cawottes. La communauté se wéjouisait de ses talents à son sewvice.
Mais, l’amouw de la cawotte se twansfowma en cupidité et Wolho en voulut toujouws plus.
Quand il ne puit plus améliower le wendement de la cawotte, il commença à pawler des wessouwces du haut et de ce qu’il appelait le nécessaiwe pawtage de wichesse. Moi je ne compwenais pas pouwquoi il le disait nécessaiwe vu que nous avions déjà tout.
Pourtant, montant le bouwwichon aux membwes, il wéussit peu à peu à divisew l’ensemble de la communauté. Il fowma une véwitable awmée qui s’est entwainée des mois duwant. Ils fabwiquèwent des awmes wedoutables caw notwe ingénieuw, malheuweusement, s’était wattaché à sa cause. Ils cweusèrent des couloirs sous l’île entièwe pwojettant leuws plans maléfiques. Les Anciens, vainement, tentaient de les wamenew à la waison. »

Après un moment de halte, essuyant une petite larme, Mawall reprend.

« Un jouw, ce fut Le jouw de l’attaque. Des centaines de Wabbits allaient bwavew le Code.
Wassemblés sous l’égide de Wholo, ils étaient suwvoltés, les yeux injectés de sang, cwiant de tous leuws petits poumons des véwités toutes plus absuwdes les unes que les autwes.

Wolho entama un discours pour ses twoupes et les incita à scandew « Pouw la suwvie de nos enfants, allons wécupéwew ce qui nous appawtient. ».
Ils étaient plus décidés que jamais à pwendwe d’assaut l’île ce matin là, se wépendant pawtout à la suwface à l’aide des canaux soutaiwwains cweusés à cet effet.

« Nous les avons suivis avec quelques compagnons pouw tentew de limitew le désastwe mais ça aussi ce fut vain. Avec ma compagne Wanna, nous avons suivi un gwoupe de wabbits chawgés d’expwopwiew les habitants du sud de l’île.

Se dispewsant tout autouw du tewwitoire qu’ils étaient chawgés de conquéwiw, ils adoptèwent la fowmation vue à l’entwainement. Moi-même et Wanna nous sommes dissimulés non loin d’eux, chewchant désespéwemment comment intewveniw.

L’awmada commença à s’équipew twanquillement : il miwent leuws casques twessés en wacine de cawotte, chawgèwent leuws canons à cawottes, véwifièwent leuws asphyxiants à la cawotte… Ils buwent le jus fewmenté de cawotte concocté par leuws soins, jus sensé donné du couwage aux vaillants.

Ahuwi par ce panel d’awmes, je n’avais pas wemawqué le dépawt soudain de Walla. Celle-ci avait tenté de wejoindwe les pwoches habitations pour pwéveniw les habitants du dangew.
Elle n’eut pas le temps d’atteindwe la pwemièwe maisonnée. La twoupe avait sonné l’assaut et l’iwwépawable avait commencé.

Dans une cohue invwaisemblable, j’assistais à l’un des dwames de notwe contwée et au mien plus pewsonnel de la pewte de Walla.
Les Wabbits n’étaient plus eux-mêmes. Aveuglés par la soif de possession, ils pillèwent, volèwent et tuèwent. Ca et là, des wabbits, sowtis victowieux de leuws combats en tous points inégaux, bwandissaient les objets et ressouwces acquises. Ils se moquaient bien des dégâts humains et matériels : le Code avait été bafoué, les Wabbits désowmais sewaient divisés.
Les habitants pouw la plupawt ont couru devant la menace de cette howde bawbawe. Cewtains ont tenté de wésister, pouw pwotégew leuws familles et tewwains mais la plupawt y ont pewdu la vie. Une fois les dewniews habitants enfuis, les Wabbits se sont installés en ces lieux dowénavant expwopwiés, owganisant leuw nouveau lieu de vie.
Walla fut une de ceux qui péwiwent, touchée mowtellement.
Pour ma pawt, je n’ai plus pu bougew, choqué par la décadence de mes anciens amis et la pewte si soudaine et doulouweuse de Walla.

Hagawd, j’ai wegagné, notre cité ou les autwes membwes se wacontaient déjà, choqués, les évènements suwvenus à chaque wecoin de l’île.

Les détails sont mowbides pour les oweilles des wabbitons… mais il est impowtant qu’ils connaissent leuw histoiwe. Tu vois combien nous sommes désowmais peu nombweuxs à cwoiwe au Code Wabbits.
Nous avons choisi de quittew la cité et de vivwe aujouwd’hui en weclus. Un jouw un iop, tout comme toi, avait twouvé le chemin paw hasawd, mais nous sommes au final bien camouflés.

Toujouws est-il qu’en te wacontant cette histoire, je te demande de bien vouloiw wapeller à la mémoiwe des aventuwiews ce qu’est le Code Wabbit et qu’une autwe vie, un jour, a été possible. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Trashkette



Nombre de messages : 2
classe : Eca fière
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Wambo : La mission .   Lun 26 Fév - 21:50

Wambo : La mission .


Teaser :
Ce récit retrouvé parmi les dossiers X du FBI va vous révéler un fait méconnu de l’histoire de la libération de l’île Wabbit des forces du mal Lenald.
Les Etats-Unis Wabbit sont menacés du péril rouge Lenaldien. L’économie a besoin du coup de pouce et la Cawot Unided Limited qui a financé la campagne électorale du grand WA a décidé une OPA sur les vastes champs carotiféres de l’île des Lenalds.
Cette histoire se passe en 24 heures chrono.

Episode 1 : 00 :00-04 :00
4 Martalo 597
00 :00: Etat-unis des Wabbits - Bureau ovale du Grand WA.

Autour du Bureau Ovale, le grand Wa , le conseiller Wumsfeld et le colonel Twautman discutent des préparatifs de l’invasion … enfin de la libération de l’île Lenald.

Gwand WA : Alows conseillew ? Ou en sommes nous de nos pwepawatifs ?
Conseillew Wumsfeld : Tout va bien bien pwesident : les usines touwnent à pleins wendements, les nouveaux équipements vont êtwe livwés a notwe awmée dans les jouws qui suivent, nos militaiwes sont contents et nos amis mawchands d’awmes encowe plus. Dans quelques jouws nous sewons pwêt a faiwe main basse suw les champs cawotiféwes des Lenalds.
GW :N’oubliez pas conseillew que nous y allons suwtout pouw combattwe les fowces du mal qui menace notwe mode de vie. *petit rire complice* Wacontez nous votwe plan d’invasion Colonel Twautman !
Colonel Twautman : Il est simple Gwand Wa : on débawque et on fait tout pétew. Avec nos nouvelles awmes les pewtes ne devwaient pas dépassew les 5 %.
GW : Les pewtes ? Comment ca les pewtes ? Apwes les sommes folles que nous avons investies pouw avoiw l’awmées la plus puissante du monde nous allons pas gaspillew ca dans une guewwe !
CW : Et bien pwésident cela me semble pouwtant inévitable …
CT : J’ai une solution gwand Wa : nous pouwwions envoyew un guewwiew wabbit d’élite pouw wéduiwe les fowces advewses et captuwew leuw diwigeant.
GW :Un seul wabbit ? Est –il un dieu pouw êtwe capable d’un tel exploit ?
CT : Non un dieu auwait pitié lui …

Fin de l’épisode.

Episode 2 : 04 : 01 :00-08 :00
Résumé de l’épisode précédent : la guerre c’est génial mais ça coûte des sous. Pour réduire les coûts, un guerrier solitaire va être envoyé pour s’emparer du dirigeant des Lenald.

4 :00 camp disciplinaire 51
Le colonel Twautman pénètre dans un camp militaire sinistre et s’approche d’un condamné en train de casser des cailloux.
Colonel Twautman : John ! John Wambo !
Wambo : Coloneeeel !
CT :Le pays a besoin de toi Wambo. Wemplit une dewnièwe mission et on oubliewa que tu as wasé un village pawce que l’aubewgiste wefusait de te sewviw un jus de cawot
W : C’est pas ma guewwe colonel …
CT :Ta mission c’est de cassew du sale wouge !
W :Gwoooaw !
CT :Mewci d’avoiw accepté Wambo.

Fin de l’épisode.

Episode 3 : 08:01-12:00
Résumé de l’épisode précédent : Wambo le vétéran psychopathe a accepté d’aller casser du wouge !

8:01 Etat-unis des Wabbits - Base naval des mawines
Gros plan sur les yeux farouche de Wambo et son front ceint d’un bandeau.
On le voit s’équiper : crache-boulette à répétition M16, flèches cawotes explosives, Cokctail pandawa molotov et 2 ou 3 tonnes de munitions et explosifs divers sans compter un énorme coutoastek !
Il finit d’appliquer sur ses joues une traînée de peinture de guerre quand le colonel Twautman l’interrompt pour le briefing :
Colonel Twautman : Votwe mission si vous l’acceptew Wambo est de débawquew suw l’île Lenald de vous infiltwew en tewwitoiwe ennemi, de vous empawew de leuw diwigeant et de le wamenew ici.
Wambo :Gwoaaaw !
CT : Pwêt a pawtiw suw le champ Wambo ?
W : Oui colonel ! Coowdonnées du champ ?
CT : Heu c’est une expwession Wambo : En fait la mission est suw l’île Lenald John.
W : Le champ est dans l’île ?
CT : En fait Wambo je te demandais juste si tu étais pwêt a pawtiw immédiatement : Suw le champ c’est une expwession.
W : Yes colonel je suis pwêt a pawtiw immédiatement suw le champ dés que j’auwai les coowdonnées !
CT : Bon oublie le champ Wambo, ta mission c’est de débawquew suw l’île Lenald , tu pwendwas une bawque et wamewa plein sud pouw débawquew suw la plage et commencew ta mission.
W : Bien colonel je paws immédiatement
CT : Pawfait Wambo, je vois que tu as tout compwis .
W : Et c’est suw l’île que je twouvewais le champ Colonel ?
(gros plan sur le visage consterné du colonel s’arrachant les cheveux)


Fin de l’épisode.

Episode 4 : 12:01-16:00
Résumé de l’épisode précédent : Wambo est prêt ! Mais a t’il vraiment compris le but de la mission ?

En raison d’une grève des scénaristes protestant contre la surcharge de travail, cet épisode se déroulera sans dialogue mais vous inquiétez pas on a investit leurs salaires dans les effets spéciaux :

12 : 00 Etat-unis des Wabbits - Base naval des mawines
Wambo embarque sur son esquif bourré d’armes et munitions. Le colonel visiblement fatigué boit de larges gorgées de whisky 4 Cawot en saluant son départ de la plage.
Comme on avait des sous on vous a fait une super scène de tempête ou l’on voit Wambo luttant contre les éléments déchaînés. Bien évidemment il perd la quasi totalité de son équipements dans la tempête mais pas de panique : il a toujours son coutoastek.
Epuisé mais toujours vaillant Wambo débarque sur la plage et commence a s’infiltrer en territoire ennemi *musique angoissante*
La stratégie est simple : Wambo voit Wambo tue !
Les quelques survivants hébétés ne savent que répéter « coco ! coco ! » Confirmant a Wambo qu’il est bien sur l’île de ces sales Wouges !
Suivant son instinct, Wambo parvient au cœur du territoire ennemi au milieu d’une clairière ou se trouve l’objet de sa mission : le chef de l’île !

Fin de l’épisode.

Episode 5 : 16:01-20:00
Résumé de l’épisode précédent : Boum ! Bam ! Splach et re boum !

La grève continue et on a mis trop d’argent dans les effets spéciaux : Y a des fumigènes partout et on a du mal a distinguer ce qui se passe au milieu du brouillard !

16 :00 quelque part dans la jungle !
l’épisode tout entier montre la bataille titanesque entre Wambo et le chef de l’ile.
C’est dommage que vous puissiez pas trop voir a cause de la fumée mais c’est vraiment impressionnant. Wambo a enfin trouvé un adversaire a sa taille et souffre terriblement sous les coup de marteau de son adversaire.
Mais un héros des Etat-unis des wabbit ne peut pas perdre et Wambo finit par vaincre.
Apres avoir ligoté et encagoulé le chef des Wouges , il le hisse a ses épaules et rejoint son esquif poursuivi par les Cocos en colère.

Fin de l’épisode.

Episode 6: 20:01-00:00
Résumé de l’épisode précédent : Wambo a accompli sa mission ! Apres un voyage de retour plein de danger, le voici face au colonel Twautman et le grand Wa pour son rapport.

Tout va bien chers amis fidèles de votre feuilleton favori : On a viré tout le monde et engagé a la place une équipe moldave beaucoup moins chère.

Traînant son prisonnier toujours encagoulé, Wambo pénètre dans le bureau du Grand Wa.
Wambo :Gwoaw !!!
Gwand WA :Magnifique soldat ! Gwâce à vous des milliews de kamas ont été économisés Voici donc le chef de nos ennemis ?
Colonel Twautman :Au wappowt Wambo ! Wacontez-nous donc votwe expédition.
W : Heu . ; Ben j’ai débawqué,’j’ai tué tout le monde et j’ai captuwé les chefs des Cocos quoi …
GW : Ha ? Pas de plus de difficulté que ça ?
W :Heu non à pawt les cawottes géantes qui ont voulu me bouffew et les coups de mawteau de l’autwe niakwé qui piquent un peu.
GW :Ha ha Monsieuw le chef des Lenald ! Vous vous ne vous attendiez pas a êtwe vaincu paw un Wabbit seul n’est ce pas !!
*le prisonnier s’agite s’étouffant de rage sous sa cagoule *
GW :Enlevez-lui sa cagoule Wambo nous allons lui dictew nos conditions pouw la weddition de son awmée
Wambo s’exécute dévoilant une tête ronde furibarde. Ses oreilles rondes frémissent de rage contenue et sa queue préhensible cingle l’air d’exaspération.
GW :Heu vous n’êtes pas un lenald ? Qui êtes vous monsieuw ?
Moon : Bande de wabbits débiles : je suis Moon chef de l’Ile de Moon : Votre abruti de soldat s’est trompé de plusieurs centaines de kilomètres.
W :C’est pour ça que je n’ai pas twouvé le champ alows ?
M :Abrutis !
Lancant un superbe coup de son marteau qui le rendit célèbre, Moon déchaîné assomma tour a tour Wambo , le grand wa et le colonel et regagna tranquillement son île par ses propres moyens.

Epilogue
Wambo retourna quelque temps dans son camp de prisonnier.
Quelques mois plus tard l’invasion de l’île Lenald par des forces conventionnelles commença.
On décida quand même de donner une dernière chance a Wambo mais celui ci disparu lors de l’attaque. Son dernier message par tofu messager indiquait qu’il se battait contre des cawottes glacées et des Lenalds des neiges et qu’il parviendrait bientôt à capturer le chef de l’île : un barbu tout de rouge vêtu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ambrienne

avatar

Nombre de messages : 4
Guilde : Asse Garde
classe : Feca
Date d'inscription : 07/03/2007

MessageSujet: Re: [concours] "Quoi d'neuf docteur ?"   Mar 13 Mar - 12:32

La guerre psychologique


La guerre opposant les wabbits et les lenalds fut ponctuée de nombreux combats plus ou moins meurtriers. On peut donc se remémorer la célèbre bataille de Wa Tewlou ou encore la prise du port de l’île lors de l’offensive de Peal Halbouw.

Mais aucune des batailles physiques ne permirent à un camp de prendre l’ascendant sur l’autre. Ainsi la guerre se joua sur un terrain beaucoup moins courant : la psychologie. Durant la nuit précédent le 18ème jour de la guerre se passa un évènement sans précédent qui figea le destin de ce territoire.

Voici les rapports témoignant de cette journée…


____________________________________

18ème jour de la guerre
Rapport des forces Amaknéenes


Ô notre bon Roi !

J’ai le grand déplaisir de vous annoncer une triste nouvelle. La guerre semble avoir prit cette nuit une autre dimension et surtout un dénouement proche…

En effet, les forces Wabbits ont vandalisé les statues des sages lenalds d’une manière que je ne puis décrire tellement l’acte est ignoble. Les Lenalds ne semblent plus avoir la force de combattre.

Je vous supplie d’intervenir dans cette guerre Ô mon Roi ! Il en va de l’avenir des Lenalds !

____________________________________

18ème jouw de l’offensive
Wappowt au Wa Wabbit


Ô Gwand Wa Wabbit !

Notwe acte de guewwe noctuwne a powté ses fwuits ! L’ennemis semble complètement abattu, ce qui va nous laisser le champ libwe pouw la suite des opéwations.

Les statues ont été wéduites au wang d’oeuvwe humowistique pour vous mon bon Wa !

Je vous invite à lancer une dewnièwe offensive d’envewguwe pour que les Lenalds quittent au plus vite notre île !

____________________________________

18ème joul de la défense
Lappolt au conseil des sages


Ô Glands sages !

C’est un désastle ! Nos glandes et belles statues… nos icônes vénélées… il ne subsiste lien de leul glandeul !
Notle almée est demolalisée, les femmes pleulent, les enfants sont malades. Cette vile attaque est une honte… Et malheuleusement nous ne sommes plus en état de lésister à l’ennemi.

Il nous faut accepter l’invitation du peuple Pandawa et se léfugier chez eux !

Mes excuses… mes excuses… je ne puis continuer à me battle…

____________________________________

18ème jour de la pénurie d’alcool sur l’île
Rapport des taverniers pandéens


Ô Grand chef Titubant !

Cette guerre est un désastre pour notre exportation ! N’ayant pas les forces nécessaires pour intervenir, nous avons proposé selon vos ordres aux Lenalds de venir se réfugier sur notre territoire.

Mais regardons le bon coté des choses ! La défaite des Lenalds et leur venue sur nos terre va considérablement améliorer notre situation. N’est il pas de meilleure chose qu’ »une défaite pour noyer son chagrin dans l’alcool ?

Gloire au pandapils !

P.S. : Les wabbits ont curieusement saccagé les statues des sages. Désormais elles feraient rougir nos jeunes femmes pandawas.

____________________________________

Et voilà comment une guerre pris sa tournure définitive. La victoire des wabbits était inéluctable. S'attaquer aux statues des sages Lenalds a suffit à démoraliser tout un peuple. De plus la manière grotesque mais, reconnaissons le, amusante dont les Wabbits ont "décoré" les statues marquera à jamais la légende.

Ainsi il est une chose à retenir : pour affaiblir son ennemi attaquez vous à ses croyances. Mais attention de ne pas faire cela avec un Iop… vous vous retrouveriez une épée au travers de la gorge. Et oui, les Iops n’ont pas suffisamment de capacités intellectuelles pour développer une quelconque forme de croyance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://assegarde.free.fr
Tuk-Teufti

avatar

Nombre de messages : 535
classe : Sacrieur
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: [concours] "Quoi d'neuf docteur ?"   Mar 13 Mar - 22:18

Flèche Bleue, un cra du clan des Araps, trébucha en sortant de la taverne. Il faut dire que lui et ses amis avaient fais mal au tonneau du patron. Maintenant, tous étaient partit… Il fit quelques pas pour aller se soulager contre un arbre.

Traînant encore un peu dans
la pénombre de l'orée de la forêt d'amakna, il aperçu une lumière derrière une grande haie. Il se rapprocha et fit le tour, pour se retrouver au milieu de plusieurs personnes qui observaient une grande scène éclairée…

C'était une sorte de spectacle
d'une troupe ambulante. Sur les planches, on pouvais voir un chafer moustachu jongler avec ses propres os. Plus il en lançais en l'air et plus il démontrais aussi son incroyable sens de l'équilibre … puis de jonglage a une main … puis tout retomba dans un ordre inespéré, reprenant la forme de l'artiste. Il salua sous une horde d'applaudissements et le regard ahuri de Flèche Bleue, puis sortit.

Le Speaker pris alors place au milieu, c'était un grand écaflip blanc dans un ensemble tout noir et un chapeau haut de forme.

" Medames et Messieurs, voici le moment tant attendu du duo extrrraorrrdinairrre et horrrs du commun ! Un couple contrrradictoirrre, mais superrrbement rrréunit dans la chanson ! Ils nous chantent une chanson orrriginale et historrrique, surrr un conflit méconnu mais térrrrrrible ! (allez savoir pourquoi, il roulait les "r" d'une manière … ) Voci sous vos applaudissements : Wenault et Axelled ! "

Le public acclama l'entrée en scène d'un wabbit blanc avec une touffe blonde entre les deux oreilles dont une était percé, et d'une lenald rousse…
Le silence se fit lorsque la musique commença, et le duo se mis a chanter …


P’tit wabbit, bien intégwé quasiment déniaisé
Dans mon tunnel tout de terre et d’awaknés,
Je pwends mon job, un bout d’cawotte, une wapée,

Petite fille lenald, de l’autle côté de la telle,
Jamais entendu paller de WabbitLand,
Mon quotidien c’est la cultule de la telle

Deux étlwangelws au bout du monde, si diffélwents
Deux inconnus, deux anonymes, mais poulwtant,
Pulvélwisés, sur l’autel, de la violence ételwnelle

Une twes gwosse cawotte, s’est explosé dans mes fenêtwes,
Mon ciel si bleu est devenu olage,
Lolsque les tlous ont lasé mon village

Deux étlwangelws au bout du monde, si diffélwents
Deux inconnus, deux anonymes, mais poulwtant,
Pulvélwisés, sur l’autel, de la violence ételwnelle

So long, adieu mon lêve de plopliétaile tellien,
Moi, plus jamais lible de mes biens
Vite imposé l’odeul de la calotte
Ceux là font-ils toujouls des cagnottes ?

Suis dev’nu pwopwiétaiwe,
Je s’wai p’tewt maîtwe de l’univews,
Ce pays que j’aime tellement sewait-il
Finalement colosse aux pieds fewtile ?

Les dieux, les plédictions,
Les guewwes de cawottisation,
Les almes, les dlapeaux, les patlies, les nations,
Font toujouws de nous des espèces de mowpions

Deux étlwangelws au bout du monde, si diffélwents
Deux inconnus, deux anonymes, mais poulwtant,
Pulvélwisés, sur l’autel, de la violence ételwnelle

Deux étlwangelws au bout du monde, si diffélwents
Deux inconnus, deux anonymes, mais poulwtant,
Pulvélwisés, sur l’autel, de la violence ételwnelle


Le public repris les applaudissements de plus belle et le Speaker repris le centre de la scène.
Dans la foule, Flèche bleu avait toujours la bouche ouverte et les yeux hagard … Sa choppe se renversais doucement sur son pied et n'allais pas tarder a lui échapper des doigts…
Allez savoir s'il avait comprit quoi que ce soit a la chanson …

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ravaljournal.1fr1.net
Tuk-Teufti

avatar

Nombre de messages : 535
classe : Sacrieur
Date d'inscription : 21/01/2007

MessageSujet: Re: [concours] "Quoi d'neuf docteur ?"   Dim 1 Avr - 2:13

Il est temps de passer au votes ! ICI .
Je verroulle donc ce sujet =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ravaljournal.1fr1.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [concours] "Quoi d'neuf docteur ?"   

Revenir en haut Aller en bas
 
[concours] "Quoi d'neuf docteur ?"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Euh.... quoi de neuf docteur?
» Quoi de neuf sous le Soleil ?
» Byby-dada 200 Crocoburio "Le retour du Vulbis"
» Traduction des cartes "Shurikens & Six Gun"
» De l'agenda "la voie du mestre"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Empreinte Du Craqueleur :: Concours RP :: Concours-
Sauter vers: